Union européenne : Rêver d’une autre Europe

L’hebdomadaire Politis consacre un dossier sur l’Europe dans son numéro 1300, daté du 24 avril 2014. Michel Soudais, Denis Sieffert et Thierry Brun y analysent les promesses non tenues par l’Union européenne et intitulent le dossier…
 

Les cinq mensonges sur l’Europe

Par Denis Sieffert – 24 avril 2014

À cinq semaines d’un scrutin européen trop souvent détourné ou contourné, nous avons choisi d’ouvrir le débat, précisément parce que nous rêvons d’une autre Europe.

L’Europe, c’est la paix et la démocratie. Avec une monnaie unique, nos sociétés convergeront pour constituer un ensemble homogène assurant aux « citoyens européens » un statut social élevé.

L’Europe deviendra alors une puissance économique protectrice pour les niveaux de vie et de culture des peuples qui la composent. Elle sera une puissance politique incontournable sur la scène internationale qui fera triompher ses valeurs à l’échelle planétaire.

Voilà à peu près, à peine exagérés, les discours que nous avons entendus depuis une vingtaine d’années, si l’on considère que l’entrée en vigueur du traité de Maastricht, en 1992, a marqué un nouveau départ de l’Europe néolibérale.

Cela fait au moins cinq gros mensonges. Et peu importe si les auteurs de ces discours eux-mêmes ont été ou non pris au piège de l’illusion. Le résultat est là.

Et c’est à peu près tout le contraire qui est advenu, malgré peut-être quelques avancées, notamment dans la défense de l’environnement.

À cinq semaines d’un scrutin européen trop souvent détourné ou contourné, nous avons choisi d’ouvrir le débat, précisément parce que nous rêvons d’une autre Europe.

Notre dossier pourrait être placé sous cette citation de Pierre Bourdieu : « L’Europe ne dit pas ce qu’elle fait ; elle ne fait pas ce qu’elle dit. Elle dit ce qu’elle ne fait pas ; elle fait ce qu’elle ne dit pas ; cette Europe qu’on nous construit, c’est une Europe en trompe-l’œil. » C’était au début des années 2000, et c’est plus vrai que jamais.

Mensonge 1 : Un modèle de démocratie

Par Michel Soudais – 24 avril 2014

Le bilan de la construction européenne est peu flatteur : absence de transparence, technocratie, mépris des différences nationales

La construction européenne a longtemps été présentée comme « la première expérience réussie de démocratie supranationale d’États et de citoyens [1] ». Cette vision idyllique conserve quelques adeptes. Elle apparaît toutefois de plus en plus irréelle. Même le président du Parlement européen, le très… (Lire la suite)

Mensonge 2 : Une garantie de paix entre les peuples

Par Denis Sieffert – 24 avril 2014

L’idée que l’Union européenne nous éviterait denouvelles guerres est l’une des grandes mystifications fondatrices.

C’est peut-être à la fois le plus beau et le pire des mensonges qui nous ont été servis sur l’Europe : la paix. La paix, pour un continent ravagé par deux guerres en trois décennies, c’était une belle promesse. On peut même plaider la bonne foi de ceux qui l’ont relayée, au moins dans les premières… (Lire la suite)

Mensonge 3 : Convergence assurée

Par Thierry Brun – 24 avril 2014

La crise financière de 2008 a révélé l’illusoire promesse d’un euro moteur de l’harmonisation économique et sociale des États membres.

À Templemars (Nord) et à Puy-Guillaume (Puy-de-Dôme), lessalariés d’Oberthur Technologies se préparent au pire. Le leader mondial français dans la sécurité digitale et les cartes à puce a annoncé, le 10 avril, son intention de recentrer ses activités françaises à Vitré (Ille-et-Vilaine). Il supprimera au… (Lire la suite)

Mensonge 4 : Plus de protection

Par Michel Soudais – 24 avril 2014

L’UE ne protège pas plus les emplois de ses citoyens que leur niveau de vie. Ni même leurs données personnelles.

Début juillet 2008, alors qu’il prenait la présidence tournante de l’Union européenne (UE), Nicolas Sarkozy entendait faire de la protection le leitmotiv des six mois de présidence française. « Nous voulons faire une Europe qui protège », avait-t-il déclaré devant le Parlement européen. Disant cela, il… (Lire la suite)

Mensonge 5 : Une grande puissance politique

Par Denis Sieffert – 24 avril 2014

L’Union porte très mal son nom quand il s’agit de faire entendre une même voix sur le terrain diplomatique.

Voilà une autre baliverne qui n’a plus grand crédit. L’Union européenne aurait fait irruption sur la grande scène internationale pour faire contrepoids aux États-Unis d’Amérique et à la Chine. Lespartisans de cette thèse font généralement valoir d’impressionnantes données objectives : l’Union européenne,… (Lire la suite)

 

 

,