Une Assemblée citoyenne, c’est…

L’Assemblée citoyenne du Mâconnais-Clunisois existe depuis 2011. Elle s’est déjà réunie plus d’une d’une vingtaine de fois.

UNE ASSEMBLÉE CITOYENNE FRONT DE GAUCHE, POUR QUI ?

Pour celles et ceux qui se reconnaissent dans les valeurs du Front de Gauche, c’est-à-dire dans une orientation anticapitaliste et antilibérale, qui remet l’économie au service de la société et du bien commun pour un vrai partage des richesses et en faveur d’une écologie active et d’une véritable démocratie (demos = peuple).

Pour celles et ceux qui ne se sont jamais sentis chez eux dans aucun parti politique et qui, sans adhérer à une des organisations qui composent le Front de Gauche*, veulent s’impliquer dans le vie politique en contribuant et alimentant la réflexion par leurs propositions et leurs expériences.

Pour celles et ceux en désaccord avec les approches politiques conventionnelles et les pratiques délégataires des partis politiques dont les élu(e)s demandent qu’on leur confie des mandats et qu’on leur fasse confiance.

Pour celles et ceux qui constatent que l’alternance n’est pas une alternative et qui, de ce fait, seraient tenté(e)s par l’abstention ou le vote extrémiste.

DANS UNE ASSEMBLÉE CITOYENNE, ON Y FAIT QUOI ?

L’Assemblée Citoyenne est un espace ouvert de rencontre, d’expression et de discussion où chacune et chacun doit trouver sa place.
C’est un lieu de débats constructifs et de prises d’initiatives où s’expriment des citoyennes et des citoyens ayant des cultures d’origine et un rapport à la politique différents.

Les participants y font part de leurs attentes, de leurs envies, de leurs analyses sur la situation politique locale, nationale, européenne voire internationale.

L’Assemblée Citoyenne ne se limite pas uniquement au constat. Des actions peuvent être décidées en soutien aux luttes et résistances locales soulevées et débattues par les participants de l’assemblée (REP Saint-Exupéry, élections départementales, réforme territoriale, Grand Marché Transatlantique, grands projets inutiles, Banque centrale européenne…).

FONCTIONNEMENT D’UNE ASSEMBLÉE CITOYENNE

Lors d’une Assemblée citoyenne, un(e) intervenant(e) fait d’abord une mise en jeu sur un thème plus ou moins large annoncé à l’avance auquel les participants réagissent (la prochaine concerne les élections départementales).
Selon le nombre de participant(e)s et le/les thèmes abordé/s, nous travaillons en ruche et/ou nous nous plaçons en cercle dans un esprit d’égalité, et chacun est libre de s’exprimer, proposer, interroger, réagir, répondre ; toutefois, un modérateur évite que les discussions ne se dispersent. Ainsi, les débats sont chaque fois très différents, à l’image de ce qui préoccupe ou intéresse les participants, et prennent parfois des directions originales.

OBJECTIFS DE L’ASSEMBLÉE CITOYENNE

Montrer que la population a des choses à dire et que la politique est bien trop sérieuse pour la laisser aux mains des seul(e)s professionnel(le)s de la politique.

Créer un espace dépassant le cartel d’organisation à finalité électorale, mettre la politique plus en phase avec les citoyennes et les citoyens.

Car il est temps que le peuple s’en mêle et que s’instaure une démocratie réelle reposant sur un mouvement populaire !

* Outre le Parti communiste français, le Parti de gauche et ce qu’il reste de la Gauche unitaire (ex-LCR) des débuts, la coalition comprend désormais Ensemble ! (qui regroupe les Alternatifs, Convergences et alternative (ex-NPA), la Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE), la Gauche anticapitaliste (ex-NPA, courant écosocialiste), une large majorité des militants de Gauche unitaire et des personnalités précédemment non-membres d’une organisation politique), Parti communiste des ouvriers de France, République et socialisme (ex-MRC).

,