SNCF : Défendre le TER en Mâconnais

TRAINS. – UNE NOUVELLE ASSOCIATION A ÉTÉ CRÉÉE À TOURNUS

L’assemblée générale constitutive de l’association Défense du TER en Mâconnais s’est tenue jeudi soir au Palais de Justice.

Une petite vingtaine de personnes, dont plusieurs cheminots, ont participé, jeudi, à la constitution d’une nouvelle association. Intitulée Défense du TER en Mâconnais, elle est présidée par Roland Granada (par ailleurs responsable local de la CGT). Son objectif est la défense du service public ferroviaire sur le Mâconnais. Elle entend agir « pour le maintien des arrêts existants, voire la création de nouvelles dessertes, et exige l’ouverture des gares du Mâconnais du premier au dernier train, ainsi que la présence d’un agent dans les gares pendant la même période ».

« La constitution de notre association répond à deux évolutions négatives récentes : la réduction des plages d’ouvertures de la gare de Tournus et la fermeture de celle de Fleurville, a expliqué le secrétaire Michel Velain. Même si dans cette dernière la salle d’attente reste ouverte, il n’y a plus personne au guichet et il faut se rendre à la station-service sur l’ex-RN6 pour acheter son billet. Et dans le futur, il faut s’attendre à d’autres décisions qui n’iront pas forcément dans le sens de l’intérêt des usagers ».

Désengagement de la SNCF

« Le problème, c’est la politique de désengagement de la SNCF, a pour sa part déclaré Roland Granada. Or, la baisse du nombre de cheminots peut entraîner des problèmes de sécurité comme, on l’a vu pour l’accident de Brétigny-sur-Orge. Les choses se dégradent à grande vitesse. Les smartphones et les distributeurs automatiques ne peuvent pas remplacer les contacts humains. Nous ne pouvons pas rester indifférents face à la déshumanisation des gares ».

Parmi les participants à la réunion se trouvaient Mme Chabridon, représentante de la mairie de Fleurville, et Louis Sénéchaut, membre du collège de l’association Sos ter de la Bresse, qui poursuit des buts similaires.

Les premières actions de la nouvelle association consisteront à recueillir les doléances des usagers du TER, à se faire connaître auprès de la mairie de Tournus et à lui demander un local, et à organiser une conférence de presse commune avec son homologue bressane.

Pour contacter la nouvelle association : 03.85.51.23.99.

Source : Damien Valette, Le Journal de Saône-et-Loire, 6 decembre 2014

, ,