Questions orales posées par l’élue Front de Gauche le 07/11/16 (audio)

QUESTIONS ORALES

Question orale n°1 : Le bâtiment qui permet l’accueil de jour des personnes sans domicile fixe actuellement localisé parking Monnier va être démoli. Ce peut être une opportunité pour améliorer les conditions d’accueil, voire les services mis à leur disposition.

Pouvez-vous nous assurer que la démolition s’effectuera seulement lorsque le nouveau bâtiment qui assurera cette fonction aura été construit ? A quelle adresse précise sera-t-il situé et quand est prévu la mise en service ? Une augmentation de la capacité d’accueil est-elle envisagée étant donné le nombre important de personnes qui en bénéficient actuellement ? Y aura-t-il un chenil pour permettre l’accueil dans de bonnes conditions des personnes sans domicile accompagnées de chien ?

Enfin, comment notre municipalité compte-t-elle s’engager encore plus fortement auprès de la population des sans domiciles qui, si elle peut paraître à la marge, fait néanmoins partie de notre société?

Question d’Eve Comtet Sorabella et réponse de M. Colon


 

Question orale n°2 : La garderie associative « Chocolatine » qui assure la garderie périscolaire des enfants de l’école primaire Vincent Auriol est en difficulté financière depuis plusieurs mois. Les demandes de subvention qu’elle à formulées auprès de vos services n’ont pas abouties et les familles qui utilisent les services de la structure ont été informées de la future dissolution de l’association faute de financement suffisant au regard des coûts des prestations.
Cela signifie pour ces familles une difficulté majeure de garde des enfants pour le temps périscolaire, soit avant l’école, soit après. Ce qui constitue également un élément péjoratif pour les effectifs de l’école qui a déjà perdu une classe.

Question d’Eve Comtet Sorabella et réponse de Mme Carle Viguier


 

Question orale n°3 : Le local commercial des Gautriats, récemment réhabilité est prêt à accueillir le ou les commerçants intéressés. Quels moyens mettez-vous en œuvre pour que ce lieu réponde de nouveau aux besoins exprimés par les habitants du quartier ? Une société doit accompagner le projet de réalisation des commerces de proximité, quels sont précisément ses domaines d’interventions et où en est son travail ?

Question d’Eve Comtet Sorabella et réponse de Mme De Batistta