Premier rendez-vous sur le «terrorisme» et la sécurité

Le jeudi 10 novembre 2016, la France insoumise a organisé un premier rendez-vous sur le «terrorisme» et la sécurité.

C’est un peu long, mais pédagogique et constructif.
Si vous n’avez pas beaucoup de temps, la dernière intervention (celle d’Alexandre Langlois) est particulièrement intéressante, car c’est un homme de terrain.

Voici le minutage :

7’43-18’37 : introduction de Charlotte Girard

18’37-32’54 : Georges Knecht, secrétaire général du SNIAPT-FO (syndicat national indépendant des personnels administratifs et techniques), membre de la FSMI-FO (Fédération des syndicats du Ministère de l’intérieur). Critique de l’état d’urgence et les mesures prises à l’encontre du bon sens, critique de la considération de l’Etat et condition de travail des policiers. Il parle également de la politique du chiffre, de la police de proximité et le fait que des policiers formés pour être sur le terrain sont dans les bureau.

32’54-58’30 : Laurence Blisson, magistrate, secrétaire nationale du syndicat de la magistrature
Quelle justice pour l’antiterrorisme ? Critique de l’état d’urgence, du rajout de lois inutiles car non application des précédentes, de ses mesures liberticides et de ses dérives, de sa durée et du passage de certaines mesures fortes dans le droit commun (l’exception qui devient la règle). En gros, l’état d’urgence manquait totalement de contrôle, autorité abusive de l’exécutif, court-circuitage de la justice.

58’30-1h18’54 Vincent Drezet, ancien secrétaire national de Solidaires Finances publiques
Délinquance financière, corruption, fraude fiscale et optimisation fiscale qui coûtent à l’Etat au moins 120 milliards d’Euros (à côté, la fraude sociale (rsa, chômage), c’est 400 millions d’euros …). Ses conséquences sur le social. Comment la combattre ? Quelques pistes sont données. Problématique de la douane.

1h18’54-1h35’00 : Djordje Kuzmanovic, analyste géopolitique
Cause extérieur au terrorisme. Critique de la médiatisation de faux problème (islam et choc des civilisations) et de la dangerosité de cette médiatisation. Critique de la diplomatie française, notamment ses liens avec la Turquie, le Qatar et l’Arabie Saoudite. Critique du financement du terrorisme par la France.

1h35’00-1h37’55 : vidéo de François Pirenne, spécialiste du renseignement

1h37’55-1h55’54 : Alexandre Langlois, gardien de la paix au renseignement territorial
Critique de l’aberration et de la dangerosité de la politique du chiffre. Critique de l’abandon du renseignement humain au profit du renseignement numérique seul, et de ses problèmes. Nécessité d’une police de proximité.

1h55’54- 1h57’44 : conclusion

1h57’44-2h50’18 : Jean-Luc Mélenchon

,