“Pour Mâcon, l’humain d’abord” La santé au cœur des débats

Municipales. – La liste du Front de gauche tenait mercredi un meeting sur la santé. La santé au cœur des débats le 07/02/2014 à 05:00 | Florent Muller

Ève Comtet Sorabella, candidate du Front de gauche à la mairie de Mâcon, s’est prononcée pour la création d’un centre municipal de santé et le soutien aux associations existantes. Lors de nos rencontres avec la population, nous nous sommes aperçus que la santé est l’une des préoccupations majeures de nos citoyens », expliquait Ève Comtet Sorabella en guise d’introduction lors de son meeting, mercredi soir à la MJC de l’Héritan. Les chiffres nationaux montrent que 33 % des gens renoncent à se soigner pour des raisons financières, et 30 % ne connaissent pas leurs droits. »

Un tissu associatif qui manque de visibilité Un constat alarmant pour l’infirmière candidate à la mairie de Mâcon, qui compte bien agir au niveau local. Ses propositions : la création d’un centre municipal de santé et le soutien aux associations existantes. Pour ce second point, la candidate estime que le tissu associatif présent sur Mâcon est suffisant, mais il manque cruellement de visibilité. « Qui connait le planning familial ? Toutes ces associations n’ont aucune vision à long terme. Leur pérennité est sans cesse remise en cause. La municipalité doit les soutenir, en les ramenant sur la place publique. » Le centre municipal de santé est quant à lui l’un des points forts du programme de cette liste du Front de gauche. Permettant l’accès aux soins pour tous, avec le tiers payant, une prise en charge globale et personnalisée, ce projet serait pluridisciplinaire, pouvant accueillir des médecins, des psychiatres, des kinésithérapeutes… Une idée que l’ensemble des spectateurs a applaudie, même l’actuel adjoint Jacques Tourny, qui a tenté de s’en attribuer la paternité avant d’être cordialement rappelé au silence par la salle. Quant au financement de cette opération, ce serait bien la municipalité qui la prendrait en charge dans un premier temps, ce qui ne devrait poser aucun souci selon la candidate : « Lorsqu’une ville est capable de mettre autant d’argent dans un centre équestre, la création d’un centre de santé ne devrait pas poser de problèmes ! »

Article du Journal de Saône-et-Loire du 7 février 2014