Le Parti de Gauche soutient la liste “Pour Mâcon, l’humain d’abord”

Parti de Gauche : militant(e)s et sympathisant(e)s

s’engagent pour la liste “Pour Mâcon, l’humain d’abord”

 

Pourquoi une liste Front de Gauche autonome ?

Le Parti de Gauche, dont les coprésidents sont Jean-Luc Mélenchon et Martine Billard, s’est toujours déclaré pour des listes autonomes au premier tour des élections municipales. Celles-ci sont certes locales, mais, contrairement à ce que voudraient faire croire certains, ce sont d’abord des élections politiques et nationales.

Elles seront la première occasion, depuis les élections présidentielle et législative de 2012, de dire dans les urnes ce que l’on pense de la politique du gouvernement. Nous ne dissocions pas nos propositions locales de notre opposition nationale à la politique d’austérité et de régression sociale, menée par le pouvoir en place. Question de cohérence.

C’est pourquoi, comme dans les trois quarts des villes de plus de 20 000 habitants, une liste autonome du Front de Gauche se présente aux élections municipales à Mâcon et dans les communes associées.

Un lien concret entre national et local

Qui peut croire que l’expression de 45 millions d’électrices et électeurs élisant, le même jour, 500 000 personnes pour 6 ans n’a pas de signification nationale ? Exemples :

1. le Sénat : il est élu par de grands électeurs dont 95% sont des conseillers municipaux. Les municipales auront donc un impact direct sur sa composition puisque, dès septembre 2014, il sera renouvelé pour moitié. Or, il vote les lois et contrôle l’action du gouvernementau même titre que l’Assemblée Nationale.

2. les finances locales : un quart du budget des communes dépend des dotations de l’État. Mais le gouvernement a décidé de réduire les dotations aux collectivités de 1,5 milliard d’euros en 2014 et d’autant en 2015. Les communes sont donc également victimes de l’austérité qui se reportera sur les citoyen(ne)s, déjà lourdement mis à contribution.

3. le grand marché transatlantique : cet accord Union Européenne/USA menace gravement nos municipalités, les entreprises étrangères pouvant considérer la réglementation adoptée par une commune comme un obstacle à la concurrence et l’attaquer devant un mécanisme d’arbitrage privé. N’oublions pas que ceux qui se réclament du PS ou de l’UMP soutiennent le mandat de négociation et que le FN a un double langage.

Travailler collectivement et rassembler

Au plan local, loin de la personnalisation et du marketing politique, nous travaillons en équipe, partant des droits et des besoins exprimés par les Mâconnai(se)s et mettant en face les moyens pour y répondre.

Notre ambition : rassembler, comme le prouve la composition de notre liste. Outre des adhérent(e)s et des militant(e)s de partis politiques, elle compte nombre de citoyen(ne)s qui partagent nos valeurs.

A celles et ceux que les reniements gouvernementaux conduiraient à l’abstention ou qui seraient tenté(e)s par un vote de colère que le martèlement médiatique dirige du côté du FN (qui ne présente aucun projet municipal), nous offrons une alternative concrète, un programme “humain” en matière d’action sociale, de développement économique et d’emploi, d’environnement, d’éducation, de culture et de sport.

Tel est le sens de l’engagement du Parti de Gauche pour la liste “Pour Mâcon, l’humain d’abord” conduite par Eve Comtet Sorabella.

Conférence de presse du 17 mars 2014 à Mâcon