Des élections municipales politiques

MUNICIPALES 2014 A MÂCON : Olivier Taviot 1er adjoint de Eve Comtet Sorabella en cas de victoire du Front de gauche
Le Dimanche 19 janvier 2014 @ 20:10:39

Après avoir été le « grand fait tout » en 2001 ! Jean- Patrick Courtois entame la campagne municipale de 2014 comme chanteur avec la célèbre chanson interprétée par Jeanne Moreau : « J’ai la mémoire qui flanche, J’me souviens plus très bien ». Il a oublié :

  • qu’il est adhérent de l’UMP,

  • qu’en tant que Sénateur UMP, il a voté, le doigt sur la couture toutes les lois scélérates du gouvernement FILLON sous la présidence de son AMI SARKOZY. Il a même voté les budgets faisant stagner les dotations de l’état aux collectivités locales. Tout ça en harmonie avec l’ex député UMP Gérard Voisin (des amis de 30 ans !).

  • qu’il trouve que la SECU coûte trop chère, que les chômeurs sont trop indemnisés,

  • qu’il vaut mieux « le privé », plutôt que les services publics.

  • qu’il n’a pas levé le petit doigt quand les entreprises de Mâcon ont fermé comme par exemple FREUDENBERG avec 84 emplois en 2009, ESSEX avec 86 emplois en 2010 et les suppressions d’emplois dans les services publics.

Et il voudrait faire croire aux mâconnaises et mâconnais que les élections municipales de mars prochain ne sont pas des élections politiques, « qu’elles ne sont pas l’affaire des partis politiques, ni un combat gauche contre droite » !
Quant à son point de vue sur l’opposition municipale, il oubli qu’elle est plurielle, qu’elle n’est pas composée que d’élus du PS. Non, je n’assume pas le bilan du gouvernement Ayrault. Dans mes actes de tous les jours je combats l’orientation capitaliste dans laquelle le Président Hollande a fait le choix d’entraîner la France.

Le Gouvernement soutenu par le PS et EELV a fait un choix : celui des patrons, des exploiteurs, des riches, des grands bourgeois. Bref de ceux qui ne savent pas ce qu’est une fin de mois difficile.
Ils ont oublié l’électorat de gauche : les salariés, les chômeurs, les retraités, les précaires… Ceux qui ne peuvent plus finir le mois avec des petits salaires ou des petites retraites.
Malheureusement, les choix du Président Hollande sont à quelques nuances près les mêmes que ceux de SARKOZY en son temps.

Pour autant, Mâcon et la France sont plein de richesses. D’autres choix sont possibles pour changer réellement la vie des gens, que se soit au niveau local comme au niveau national. Il n’y a pas de fatalité à la situation.
La crise ce sont les riches et les profiteurs du MEDEF qui l’entretiennent.
La solution, c’est l’intervention citoyenne, c’est le peuple.

C’est dans un esprit de mobilisation contre la fatalité que je participe en 2ème position à la liste du Front de Gauche conduite par Eve Comtet Sorabella : Pour Mâcon, l’Humain d’abord.
C’est la seule liste de gauche à Mâcon. Les choix qui seront fait seront des choix partagés et construits avec et pour la population. Oui, les élections municipales de mars 2014, seront des élections politiques.

Je fais confiance à l’intelligence des mâconnaises et des mâconnais. Je lance un appel à mes camarades socialistes, ressaisissez-vous : n’oubliez pas vos bases, n’oubliez pas Jaures. Reprenez le chemin de la lutte et de la défense des classes populaires.

Les électeurs, en apportant leur voix à la liste du Front de gauche et en élisant Eve Comtet Sorabella comme Maire de Mâcon donneront deux significations à leur vote :
La première, nous ne voulons plus de l’UMP et de Jean- Patrick Courtois. La deuxième, nous voulons une véritable politique de gauche à Mâcon, en signifiant au candidat du PS mais par la même occasion au gouvernement Ayrault et au Président Hollande qu’ils se trompent de chemin.
Bonne et heureuse année aux mâconnaises et aux mâconnais. Que 2014 apporte enfin le changement à Mâcon et à la France.

Olivier TAVIOT Conseiller municipal PCF/FDG à Mâcon

Source : Mâcon infos, 19 janvier 2014