Manifestation pour le maintien de la halte-garderie d’Azé

Ce mercredi matin, une quarantaine de personnes ont manifesté à Mâcon pour protester contre la fermeture de la halte-garderie d’Azé. Une décision actée mardi soir lors du conseil communautaire de la CAMVAL.
14-10-01 Manif poussettes Azé5

Emmené par Patrick Monin, maire d’Azé et conseiller communautaire d’opposition, le cortège est parti de la place Gardon pour rejoindre le siège de la CAMVAL, rue de Strasbourg.

Après un entretien avec le président de la CAMVAL, Claude Patard, les représentants des parents sont ressortis “déçus”. “Tout est bloqué”, a pesté Patrick Monin. D’autres manifestations pourraient avoir lieu dans les prochaines semaines.

Source : A. W., Journal de Saône-et-Loire, 1er octobre 2014

Eve Comtet Sorabella, élue communautaire et militant(e)s du Front de gauche
14-10-01 Manif poussettes Azé1Patrick Monin, maire d’Azé, et Serge Thirad, conseiller municipal
14-10-01 Manif poussettes Azé2

——————

MÂCON : Une marche des poussettes pour protester contre la fermeture de la halte-garderie d’Azé

Le maire d’Azé, Patrick Monin, avait prévenu, il ne lâcherait pas sur le dossier de la halte-garderie. Mardi soir, il remettait une pétition au président de la CAMVAL Claude Patard, et ce mercredi matin, il invitait les parents à venir manifester avec poussettes dans les rues de Mâcon.

Le rassemblement avait été fixé place Gardon à Mâcon, la manifestation s’est rendue ensuite jusqu’à la Camval, rue de la préfecture.
Enjeu : la fermeture de la halte-garderie dont la décision a été votée mardi soir en conseil communautaire. « 14 enfants inscrits pour 8 places existantes, se retrouvent sans possibilités de garde, les assistantes maternelles étant complètes » expliquait le marie d’Azé révolté. « Un problème de norme a servit de prétexte, le président a fait voter les élus contre un service, c’est moche. » Pour Partick Monin, le combat est aussi « celui de la ruralité contre l’ultra-centralisation et la toute puissance de Mâcon, dont le sénateur maire a fait voter le même jour 160 000 euros pour le scot avec l’aide des maires des communes rurales avoisinantes. Le coût de mise au normes est à peu près de 150 000 euros ! »
POUSSETTEMACONAZE91
Au siège de la Camval, quelques parents ainsi que Patrick Monin ont été reçus quelques minutes par Claude Patard, qui a confirmé la décision, « après 30 minutes d’attente et de cris sous les fenêtres ! » « Méprisant, honteux ! » étaient les mots qui revenaient le plus au sortir de l’entretien de la bouche de certains parents.
Les manifestants et le maire ne comptent pas arrêter la lutte, d’autre réunions sont prévues, dont un conseil municipal exceptionnel avec les parents contre une décision qui leur semble injuste.

Mardi soir, Patrick Monin remettait la pétition signée par 312 personnes au président de la CAMVAL, président qui rappelait que la décision a été prise en 1er lieu par la PMI du Conseil général. « Le prix de revient par heure enfant s’élève à 17,07€ sur la halte garderie d’Azé » précisait le président en aparté. « Or, le montant relève normalement du seuil de la prestation de service Unique (PSU). Une dérogation était accordée par la CAF pour cet établissement. Si l’activité devait se poursuivre au delà de 2014, la CAF n’assurerait pas la prolongation de la dérogation, ce qui supprimerait la PSU. Quoi qu’il en soit, ce sont 3 enfants hors CAMVAL qu’il a fallu accueillir pour remplir l’établissement en 2013. Les taux d’occupation étaient de 29,71 et 45,65 en 2012 et 2013. Le taux viable est en moyenne de 70%. Sans compter qu’un établissement va ouvrir à Péronne, juste à côté d’Azé, et qui n’est pas complet. »
De son côté, Patrick Monin argumentait que la commune a ouvert une classe cette rentrée. “Et nous allons être labellisés commune touristique prochainement. Nous sommes dans une dynamique de développement. Cette fermeture n’a pas de sens, c’est une service public utile. »

Source : Bruno Larran et Rodolphe Bretin, Mâcon infos, 2 octobre 2014

,