“Mâcon notre ville” n° 15 : L’eau n’est pas une marchandise

Vous pouvez contacter Eve Comtet Sorabella via la page dédiée du site.

Le nombre de signes alloué dans la TRIBUNE de la revue municipale est fonction du résultat aux élections municipales ; ainsi, l’élue Front de Gauche doit s’exprimer en 800 signes.

“POUR MÂCON, L’HUMAIN D’ABORD”

L’EAU N’EST PAS UNE MARCHANDISE

Le rapport sur le Service public de l’eau et de l’assainissement en 2015
montre une augmentation de 1,59 % du prix du m3 payé par les usagers de Mâcon intra-muros.

On aurait pu penser que cette hausse se justifie par un investissement plus
important. Il n’en est rien : seul 1 % des canalisations a été remplacé ce qui entraîne un vieillissement du réseau. Ce constat milite pour une reprise en main par la ville de ce service essentiel.

Le passage en régie publique est la seule solution pour y voir clair et payer moins cher car une vision à long terme sera possible, les frais de siège, les dividendes des actionnaires, l’impôt sur les sociétés n’existeront plus.

La gratuité des m3 d’eau vitaux pourra être envisagée pour tous.

Ève Comtet-Sorabella, conseillère municipale Front de Gauche
www.pourmaconlhumaindabord.fr

,