Mâcon : Plainte déposée contre l’Etat d’Israël

Le président du Collectif Mâconnais pour le Soutien du Peuple Palestinien porte plainte contre l’Etat d’Israël 

Madame le Procureur de la République
Près le Tribunal de Grande Instance de Mâcon

Je, soussigné DELPUECH Jean-Paul,Président du Collectif Mâconnais pour le Soutien du Peuple Palestinien,
Président de l’Association pour une Information Alternative, Populaire, Educative et Citoyenne, sise 46 rue Dufour à Mâcon 71000,
Vice Président des Amis du Monde Diplomatique du Val de Saône
ai l’honneur de porter plainte entre vos mains contre l’Etat d’Israël et ses dirigeants actuels, en raison des crimes de guerre commis volontairement sur la bande de Gaza, actes délictueux dûment documentés par l’ensemble des medias et des organisations humanitaires présents sur place.

Le massacre qui se déroule sous nos yeux, relayé par nos téléviseurs et nos smartphones, avec des trêves nécessitées par la mise à disposition de nouvelles munitions pour le seul agresseur est un véritable crime contre l’humanité et doit être stoppé, tant sont particulièrement choquants les bombardements d’hôpitaux par F16 et drones, les destructions par tirs à bout portant par des chars MV4 de mosquées et d’écoles sous protection de l’UNRAW, et les meurtres répétés et volontaires d’enfançons par l’armée d’occupation et par ses bâtiments de la marine disposant d’instruments de visée assez performants pour éviter toute confusion.

Au vu et au su de tels faits constatés par des millions de témoins/ téléspectateurs et constituant autant de preuves et de témoins irréfragables, il est raisonnable de penser que de tels crimes entrant dans la compétence de la Cour ont été commis sciemment à Gaza et qu’ils doivent être instruits par des investigations matérielles et contradictoires afin d’être, enfin, sévèrement condamnés. Israël n’est pas au-dessus des lois internationales qu’il a, jusqu’à ce jour, toujours d’huis clos pour les Palestiniens, bafouées en toute immunité et avec tant d’impudence.Je souhaite donc que la présente doléance soit transmise à la Chambre intermédiaire pour ouverture d’une enquête traitée sous tous ses aspects afin de rechercher les auteurs et décideurs de telles abominations ainsi que leurs complices. La Cour Pénale fonctionne depuis une dizaine d’années et a produit une trentaine de décisions. Une jurisprudence existe donc. La population palestinienne, cible facile incarcérée dans sa minuscule geôle, doit être immédiatement protégée par une force internationale de soldats de l’ONU car elle est dans l’impossibilité de le faire par elle-même, ne disposant pas d’un état autre que celui de siège illégal. La France et l’Europe doivent proposer d’urgence une aide massive humanitaire pour les victimes, en commençant par les enfants.
Soutenir la population civile du ghetto de Gaza sous les bombes et les ruines est bien l’affaire de tous, au-delà de toute appartenance corporative, politique, nationale ou religieuse.

Madame le Procureur, vous avez les outils juridiques aptes à protéger les faibles contre les puissants et nous, « Pro Palestiniens » ou « antisionistes » qui ne sommes pas plus antisémites que négationistes, entendons donc, au nom de tous ces morts qui n’en ont plus dans nos medias, que vous vous en serviez afin de les reconnaître.

C’est pourquoi, Madame le Procureur de la République, me tenant à votre disposition pour vous apporter de plus amples éclaircissements, je vous prie de donner à cette monstrueuse affaire la suite légale qu’elle exige et vous prie de croire en mes très respectueuses salutations.

Fait ce jour, lundi 4 août 2014 à Mâcon
Pour valoir ce que de droit 

 

,