Mâcon : Education prioritaire en danger (historique novembre 2014)

Une pétition nationale à signer : un seul mot d’ordre : aucun établissement ne sort de l’éducation prioritaire.

Appel aux parents, citoyens, élus, à participer à la manifestation du jeudi 11 décembre devant l’Ecole Arc En Ciel à 17h, rue Pillet à Mâcon.
Vendredi 12 décembre : les fédérations de parents d’élèves appellent à un “collège mort”, autrement dit appellent les familles à ne pas envoyer leurs enfants au collège.
(voir les articles en date des 11 et 12 décembre)

Historique de la lutte pour défendre la ZEP en novembre 2014 (du plus ancien au plus récent)

7 novembre 2014 (Mâcon infos et photo de Une)

MÂCON : Le Collège St-Exupéry se bat pour sauver
son statut de Zone d’Education Prioritaire

Communiqué

Une grande partie des personnels du collège St Exupéry (enseignants, vie scolaire, santé, administration) s’est réunie le jeudi 6 novembre en assemblée générale.Au cœur des discussions ? La fin annoncée du classement du collège en zone d’éducation prioritaire dès la rentrée scolaire 2015.

Ce dispositif garantit pourtant l’attribution de moyens supplémentaires dont bénéficient les élèves. Les inquiétudes exprimées sont réelles :

• Quelles possibilités à l’avenir pour ne pas voir les effectifs par classe augmenter à l’instar de ce qu’il se passe dans les autres établissements ? Aucune !

• Comment évoluera la dotation en emplois pour les personnels administratifs et ceux chargés de la surveillance et le suivi des élèves ? Sûrement à la baisse !

• Quel avenir sera réservé aux actions particulières pour la prise en charge des élèves rencontrant des difficultés scolaires ? Nous n’irons pas vers leur développement voire leur généralisation, au contraire…

Les personnels se mobilisent pour le maintien du collège en zone d’éducation prioritaire et tiennent à le faire savoir. Ils savent que c’est grâce à cette politique d’éducation prioritaire que les choses tiennent voire s’améliorent ! Pourquoi l’arrêter ? Ils ont besoin du soutien des parents d’élèves : il y a urgence à agir avant la fin de l’année civile, avant que la décision définitive soit prise par le ministère.

Ils en appellent à l’inspecteur d’académie afin qu’il procède à un nouvel examen de la situation du collège. Celui-ci doit rester en éducation prioritaire, les écoles associées des quartiers de La Chanaye et des Blanchettes aussi !
COLLEGESTEXMACON

————————-

14 novembre 2014 (Mâcon infos)

MÂCON – Collège St-Exupéry : Les enseignants appellent à manifester mercredi prochain

Ils contestent la fin annoncée du classement du collège en zone d’éducation prioritaire dès la rentrée scolaire 2015.

Sortie de l’éducation prioritaire : les personnels mobilisés au collège Saint Exupéry disent NON !

Si le collège ne devait plus être en ZEP à la prochaine rentrée, comme l’ont annoncé les autorités académiques, cela signifierait la fin de l’attribution de moyens spécifiques et supplémentaires dont bénéficient les élèves :

• Quelles possibilités à l’avenir pour ne pas voir les effectifs par classe augmenter à l’instar de ce qu’il se passe dans les autres établissements ? Aucune !
• Quel avenir sera réservé aux actions particulières pour la prise en charge des élèves rencontrant des difficultés scolaires ? Nous n’irons pas vers leur développement voire leur généralisation, au contraire…

Des inquiétudes réelles portent aussi sur les moyens humains : Comment évoluera la dotation en emplois pour les personnels administratifs et ceux chargés de la surveillance et le suivi des élèves ? Sûrement à la baisse !

Les personnels mobilisés au collège Saint Exupéry appellent les familles, les fédérations de parents d’élèves, à se joindre à eux lors du rassemblement qu’ils organisent devant la cité administrative le mercredi 19 novembre 2014 à partir de 16h.
Soyons nombreux pour montrer notre détermination, imposer d’autres choix : Nous appelons le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale à procéder à un nouvel examen de la situation du collège. Celui-ci doit rester en éducation prioritaire, les écoles associées des quartiers de La Chanaye et des Blanchettes aussi !

————————-

19 novembre 2014, (Mâcon infos)

MACON : Forte mobilisation pour
le maintien du collège Saint-Exupéry en ZEP

Il est question pour la rentrée prochaine de faire sortir le collège Saint-Exupéry du dispositif ZEP. Parents, écolier, collégiens, enseignants… ils étaient plus de 300 ce mercredi après-midi à défiler de l’inspection académique à la préfecture pour dire leur refus sur ce projet.
ZEP Mâcon infos COLLEGESTEXZEP15

Une Zone d’Education Prioritaire – ZEP – dépend d’un collège, et le collège Saint-Exupéry est pilote d’un réseau qui comprend l’école maternelle Paul Eluard, l’école primaire Marcel Pagnol, l’école maternelle Sonia Delaunay et l’école élémentaire Arc-en-Ciel. Si le collège Saint-Exupéry perd son statut de ZEP, ces écoles seront mises hors niveau. A noter que tout collège classé ZEP n’entraine pas forcément les écoles environnantes en ZEP. Par exemple, le collège Schuman est classé ZEP, pas l’école des Perrières. Par contre, si un collège est déclassé, il entraine toutes les écoles de son réseau avec lui.

Le classement en ZEP permet de lutter contre les difficultés scolaires, d’apporter un dynamisme et une continuité bien implantée sur le secteur, et permet la scolarisation des moins de 3 ans.

“Une ZEP implique des moyens et l’existence de tout un dispositif pour aider les enfants en difficulté. Le collège Saint-Exupéry n’a pas été classé en ZEP par hasard et, depuis, la situation des familles ne s’est pas améliorée, au contraire. C’est une décision abrupte et absurde” déclare Romain Morlat, professeur et délégué SNES FSU. “Notre académie perd 7 collèges et leurs écoles associées. Les chiffres avancés sont contestables, avec une marge d’erreur de 30%.”

Une délégation d’enseignants et parents d’élèves a été reçue à l’inspection académique mardi, sans résultat : “Les propos se voulaient rassurant, mais sans abandon du projet qui vise à faire sortir le collège et les écoles de la ZEP. Nous étions venus exposer la réalité du terrain mais cela n’a pas été pris en compte et n’a débouché ni sur une évolution ni sur une inflexion.”

En première ligne du cortège, des enfants qui chantaient des slogans, premiers concernés et conscients de l’être : “On est déjà 27 par classe, on sera 32, ça sera dur pour les profs”. Telle élève cherche le mot “moyen” pour parler de la nécessité d’avoir des livres de qualité pour bien travailler. Dans le cortège, il a été question des collégiens qui venaient de la campagne et créaient ainsi une mixité sociale. Pas sûr, d’après le témoignage d’une élève qui prend le bus tous les matins : “C’est cher, s’il y a des choses en plus, nos parents ne suivront pas”.

Si la mixité sociale existe au collège, il n’en est pas de même en primaire. Aux Blanchettes, 100% des élèves sont en zone sensible. Des instituteurs étaient présents pour avoir la garantie de garder les moyens d’enseignement sur le long terme.

Les parents des écoles primaires et maternelles s’inquiètent également : “Ils perdront les sorties (piscine, sport…) et l’aide aux devoirs”. Et les écoles maternelles ne recevront plus les enfants de moins de 3 ans, “même pour une matinée” précise une maman. “Nous les parents, nous sommes soucieux et nous voulons une bonne scolarité pour nos enfants”.

Cette manifestation sera suivie par d’autres actions. Une réunion d’information pour les parents d’élèves aura lieu le 24 novembre au collège, à 18h. Une nouvelle action est en préparation pour mardi prochain et peut-être un nouveau rassemblement mercredi.

Les DDEN intervenants dans les écoles primaires et maternelles concernées étaient présents dans le cortège.
ZEP Mâcon infos COLLEGESTEXZEP02

————————-

20 novembre 2014
(Fanny Dutel-Pillon, Journal de Saône-et-Loire)

Mâcon Collège Saint-Exupéry :
« Touche pas à ma ZEP ! »

La mobilisation ne fait que commencer pour le personnel et les parents d’élèves du collège Saint-Exupéry et des écoles de son réseau. Hier, ils faisaient entendre leurs inquiétudes.

ZEP JSL plus-de-150-personnes-se-sont-rendues-de-la-cite-administrative-a-la-prefecture-pour-reclamer-le-maintien-en-zone-d-education-prioritaire-des-etablissements-du-reseau-reussite-saint-exupery-photo-adrien-wagnonPlus de 150 personnes se sont rendues de la cité administrative à la préfecture pour réclamer le maintien en zone d’éducation prioritaire des établissements du Réseau réussite Saint-Exupéry. Photo Adrien Wagnon

Ils veulent maintenir la pression. Tant que le recteur n’a pas donné ses propositions au ministère, il reste une petite chance pour que le collège Saint-Exupéry et les écoles faisant partie du réseau réussite scolaire (RRS) Saint-Exupéry (Arc-en-ciel, Paul-Éluard, Sonia-Delaunay et Marcel-Pagnol) conservent leur classement en Zone d’éducation prioritaire. Personnels et parents ont donc tenu à manifester leurs inquiétudes devant la cité administrative, mercredi après-midi, après un entretien avec Fabien Ben, directeur académique des services de l’Éducation nationale, la veille. Au total, ils étaient entre 150 et 300 dans les rues.

« Zut Z’é perdu ma ZEP », « touche pas à ma ZEP », autant de banderoles dont les messages ont été scandés par le personnel des écoles concernées et les nombreux parents. Une quinzaine d’entre eux a d’ailleurs été reçue à l’inspection académique. « On va leur dire que déjà avec ce système, on est en difficulté, alors sans… », s’inquiétait une mère de famille. « On veut que nos enfants avancent, pas qu’ils reculent ! »

Péril sur les élèves

Car si le déclassement est confirmé en début d’année, les moyens humains et financiers supplémentaires accordés à ces établissements risquent de disparaître. « On a cherché à nous rassurer, explique Romain Morlat, délégué Snes/FSU au collège, en parlant de moyens maintenus et repensés. Mais sans pour autant s’engager sur des données chiffrées… » Ce qu’ils craignent : moins de professeurs, des élèves plus nombreux dans les classes, des projets supprimés… « L’inspecteur d’Académie a confirmé qu’on se retrouverait dans une tranche entre les ZEP et les non ZEP. La diminution des moyens est donc là, même si elle peut s’étaler sur plusieurs années. On est victime de notre succès ! » Pour lui, le risque est également la mise en péril de la « mixité sociale. Avant, les familles les plus aisées avaient une stratégie d’évitement, ce qui n’était plus le cas. Aujourd’hui, cela risque de revenir et le collège va se dégrader. »

En attendant d’avoir des « garanties », le mouvement ne faiblit pas. Le cortège, hier, s’est rendu jusqu’en préfecture, mais sans pouvoir obtenir d’audience avec le préfet. La mobilisation continue pourtant : un appel à manifester est lancé pour mercredi prochain, et des actions devraient émailler la semaine. « Il y a péril dans la pertinence de suivi des élèves alors que tout cela porte ses fruits. »

————————-

24 novembre 2014 (Mâcon infos)

MÂCON – REP St-Exupéry : l’école Marcel Pagnol a fait connaître son point de vue

Aujourd’hui, en signe de protestation contre la sortie de ZEP du collège Saint-Exupéry de Mâcon et des écoles maternelles, primaires et élémentaires de son secteur, les enseignants ont porté le deuil.

ZEP MARCELPAGNOL1 Mâcon infosLes enseignants de l’école Marcel Pagnol

La mobilisation se poursuit toute la semaine dans les écoles et au collège.

———————-

25 novembre 2014 (Mâcon infos)

MÂCON – REP St-Exupéry : Le collège Saint-Exupéry broie du noir

Lundi 24 novembre, des personnels du collège, suivis de nombreux élèves, ont poursuivi la mobilisation engagée depuis la rentrée des vacances d’octobre. A chaque jour son action : ce lundi, c’était opération « dress code » tous en noir afin de marquer le deuil de la Z.E.P. Une manifestation est prévue ce mercredi 26 novembre dès 16 h devant l’Inspection Académique.

———————-

25 novembre 2014 (Mâcon infos)

MÂCON – ZEP St-Exupéry : L’action du jour au collège St-Exupéry, le SOS des profs

Lundi 24 novembre, des personnels du collège, suivis de nombreux élèves, ont poursuivi la mobilisation engagée depuis la rentrée des vacances d’octobre. A chaque jour son action : ce lundi, c’était opération « dress code » tous en noir afin de marquer le deuil de la Z.E.P.
Ce mardi, les enseignants se sont rapprochés pour une photo… On pouvait lire SOS ! ZEP : SOS ! zone d’éducation prioritaire.
Une manifestation est prévue ce mercredi 26 novembre à partir de 16h, devant l’Inspection Académique.
ZEPSTEXMACON6

———————-

25 novembre 2014 (Journal de Saône-et-Loire)

Lundi, en signe de protestation contre la sortie de ZEP du collège Saint-Exupéry de Mâcon et des écoles maternelles, primaires et élémentaires de son secteur, les enseignants ont porté le deuil.
La mobilisation se poursuit toute la semaine dans les écoles et au collège.

———————-

26 novembre 2014 (Journal de Saône-et-Loire)

Collège saint-ex.

Les personnels du collège Saint-Exupéry poursuivent leur action de lutte contre la sortie de Zone d’éducation prioritaire de l’établissement et d’écoles voisines. Lundi, ils se sont vêtus de noir pour manifester leur mécontentement. Aujourd’hui, ils appellent à une nouvelle mobilisation devant l’inspection académique, dès 16 heures.
title
Photo DR

———————-

27 novembre 2014 vidéo de la chaîne humaine (Mâcon infos)

MACON-INFOS – SOS ZEP par macon-infos

———————-

27 novembre 2014 (Adrien Wagnon, Journal de Saône-et-Loire)

Réseau Saint-Ex : la mobilisation continue

D’autres manifestations vont se dérouler dans les prochains jours pour obtenir le maintien du réseau Saint-Exupéry en Zone d’éducation prioritaire. Photo A. W.

D’autres manifestations vont se dérouler dans les prochains jours pour obtenir le maintien du réseau Saint-Exupéry en Zone d’éducation prioritaire. Photo A. W.

Une semaine après leur première manifestation, enseignants, élèves et parents du réseau Saint-Exupéry ont de nouveau fait entendre leur mécontentement, mercredi après-midi, à Mâcon. Entre 150 et 200 personnes ont défilé du siège de l’inspection académique, à la cité administrative, jusqu’à la préfecture. Un cortège qui s’est fait remarquer en bloquant durant quelques minutes le rond-point de la place Gardon. Cette nouvelle mobilisation a montré « la détermination » des manifestants. Ils souhaitent « faire pression » pour obtenir le maintien du réseau Saint-Exupéry en Zone d’éducation prioritaire (lire nos éditions précédentes ). « Pour le moment, la situation reste bloquée, a commenté Romain Morlat, délégué Snes/FSU au collège. D’autant plus que le rendez-vous que nous avions en préfecture a été annulé quelques heures avant la manifestation. »

De son côté, Fabien Ben, directeur académique des services de l’Éducation nationale, a rappelé « la maîtrise des moyens pour le 1er degré » à la rentrée prochaine et de nouveau exprimé son attachement « au maintien de la dynamique pédagogique. »

———————-

28 novembre 2014 (Journal de Saône-et-Loire)

Mobilisation du réseau Saint-Exupéry : une chaîne humaine pour montrer la solidarité entre les écoles et le collège

ZEP title JSL
Toute la semaine, professeurs, élèves et parents du réseau Saint-Exupéry ont organisé des manifestations pour faire entendre leur voix. Leur but ? Faire pression sur le directeur académique des services de l’Éducation nationale de Saône-et-Loire, afin que les établissements appartenant au réseau Saint-Exupéry restent classés Zone d’éducation prioritaire (ZEP). Jeudi après-midi, près de 200 personnes ont formé une vaste chaîne humaine qui reliait le collège à l’école Arc-en-Ciel. Une action symbolique afin de démontrer « la solidarité et le destin commun entre les écoles et le collège du réseau Saint-Exupéry », précise Romain Morlat, délégué Snes/FSU au collège. Photo Adrien Wagnon

———————-

29 novembre 2014 (R. B., Mâcon infos)

MÂCON : L’association culturelle turque a marqué son soutien au mouvement de défense du REP St-Exupéry

C’est ce vendredi à la mi-journée que des membres de l’association culturelle turque de Mâcon ont souhaité afficher leur soutien au mouvement de défense du statut de zone d’éducation prioritaire qui concerne le collège St-Exupéry et les écoles alentours.
SONY DSCL’association est basée dans le quartier de La Chanaye. Beaucoup de membres ont des enfants scolarisés dans ces écoles et au collège. Nombreux étaient ceux qui signaient la pétition pour la défense de la ZEP ce vendredi.
Une campagne de recueil signatures est prévue ce samedi matin sur le marché de l’esplanade.

———————-

30 novembre 2014 (Laure-Hélène Mazuir, Journal de Saône-et-Loire)

ÉDUCATION. – LA MOBILISATION CONTRE LA SORTIE DE ZEP DU COLLÈGE SAINT-EXUPÉRY SE POURSUIT.
« Touche pas à ma Zep ! »

Après une mobilisation mercredi et une chaîne humaine, jeudi, un rassemblement contre la sortie de Zone d’éducation prioritaire du collège Saint-Exupéry et de quatre écoles était organisé hier, sur l’esplanade.

La mobilisation se poursuit et ne va pas s’arrêter là. Hier encore, enseignants, personnels d’établissement, parents et élèves du réseau Saint-Exupéry, battaient le pavé sur l’esplanade Lamartine.

Près de 80 personnes étaient rassemblées hier, à 11 heures sur l’esplanade. Photo L.-H. M.

Près de 80 personnes étaient rassemblées hier, à 11 heures sur l’esplanade. Photo L.-H. M.

Afin de dénoncer une nouvelle fois, la sortie de Zone d’éducation prioritaire du collège et des écoles Arc-en-ciel, Saunia Delaunay, Paul Éluard et Marcel Pagnol, une dizaine de personnes faisaient signer dès le début de matinée, des pétitions aux chalands qui se trouvaient sur le marché. Des chalands qui se sont d’ailleurs montrés tout à fait enthousiastes à l’idée de soutenir ce mouvement, puisqu’en quelques heures, des centaines de signatures avaient été récoltées.

Puis à 11 heures, rendez-vous était donné pour un vaste rassemblement au pied de la statue de Lamartine. En ronde, un petit groupe d’enseignants a repris e n chœur leur chanson Touche pas à ma Zep , invitant les quelque 80 personnes présentes à se joindre à eux.

Et pour ne pas faire retomber la pression exercée sur le directeur académique des services de l’Éducation nationale de Saône-et-Loire, une manifestation sera organisée mercredi 3 décembre, à 16 heures, devant l’inspection académique de Mâcon.

,