Mâcon, 23 août 2014 : Manifestation de soutien au peuple palestinien

CONFLIT ISRAËLO-PALESTINIEN : “Se bouger parce qu’eux ne peuvent pas !…”

La conseillère municipale du Front de Gauche, Eve Comtet Sorabella était dans l’assistance et s’est exprimée sur la question pour Mâcon Infos : “On est encore dans une logique qui met de côté la paix entre les peuples. Ce sont toujours les plus faibles qui souffrent le plus dans ces situations. Les femmes, qui restent cantonnées et n’ont pas d’espoir d’émancipation, et les enfants, qui ne peuvent pas aller à l’école, sont les premières victimes des guerres. On est proche de l’état de guerre. Le pire est l’absence de perspectives. Le peuple de Gaza est dans une éternelle insécurité. Ici, on ne peut pas imaginer ce qu’est leur vie quotidienne : ne pas avoir d’eau, aller se ravitailler sous les bombes… Comment peuvent-ils se projeter dans l’avenir ?” Une des personnes présente dans l’assemblée lui répond que beaucoup se réfugient dans la religion mais qu’il serait souhaitable d’avoir d’autres projets. Quelqu’un dénonce le fait que, sans le soutien des pays occidentaux, Israël ne pourrait pas entretenir son armée. Eve Comtet Sorabella reprenait la parole en affirmant que la guerre conforte la position de la droite Israélienne dont l’intérêt est de promouvoir l’insécurité. Dans leurs discours, les coprésidents du Collectif sont revenus sur le rôle important de la société civile : “Le 1er arrondissement de Lyon a mis ses drapeaux en berne aujourd’hui pour dénoncer ce qui se passe à Gaza” nous informe Jean-Paul Delpuech, qui espère que cette initiative sera suivie par d’autres municipalités. GAZA23AOUT08 Mâcon infos Noureddine Omar annonçait des moments très forts à la rentrée si rien ne bouge d’ici là : “Il est important de poursuivre l’action, nous sommes là pour défendre la dignité humaine et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. La seule solution est d’entamer un processus de décolonisation par une action qui doit être amplifiée au niveau mondial. Il n’est pas question que nous nous taisions, nous continuerons jusqu’à ce que le massacre cesse”. Quant au Hamas, il est “désigné à la vindicte populaire alors que ses seules prétentions sont d’ouvrir les territoires occupés. Il n’y a pas que le Hamas qui résiste, tous sont impliqués dans le travail de résistance. Toujours, on a essayé de disqualifier celui qui résiste.” Il a été question également de boycott des produits provenant des colonies : “Nous devons être consommateurs responsables. A Mâcon, les grandes surfaces fournissent des produits issus des colonies. Pourquoi continuent-ils de les vendre ?…” Pour conclure ce rassemblement, Noureddine Omar a lu la lettre du président de l’Association France Palestine Solidarité adressée à Manuel Valls, puis a rappelé certaines actions à travers le monde, comme celle de ce juste Néerlandais qui a renvoyé en Israël la médaille qu’il avait reçue. Après avoir lu un communiqué de la LDH, Jean-Paul Delpuech a terminé par la lecture du poème “Résistance “du poète palestinien Samih al-Qassem décédé le 19 août dernier.

Lettre à Valls au sujet des soldats français servant comme volontaires dans l’armée israé lienne

Vous avez avec votre gouvernement pris un certain nombre de mesures pour faire face à l’enrôlement de jeunes français dans certains groupes de rebelles syriens qu’on qualifie de « djihadistes ».Par ailleurs vous avez, depuis le début de l’intervention militaire israélienne à Gaza, dénoncé « l’importation du conflit » sur le territoire de la République. La presse fait état de soldats français, dont un a été tué et au moins deux autres blessés, servant comme volontaires dans l’armée israélienne sans même qu’ils aient nécessairement la nationalité israélienne. Ils sont engagés volontaires pour des périodes diverses dans le cadre de programmes très officiellement mis en place par l’armée israélienne et accessibles en ligne. Ainsi le programme « Mahal » dans le cadre duquel servait un jeune français blessé. Ce programme, qui dure de 14 à 18 mois, s’adresse à des jeunes « qui ne possèdent pas la nationalité israélienne et qui souhaitent néanmoins s’enrôler dans Tsahal sans devenir israélien » et sont appelés à servir dans des unités combattantes. Une telle information, nous n’en doutons pas, ne doit pas manquer de vous alarmer. Nous vous demandons quelles mesures vous entendez prendre pour empêcher que certains de nos concitoyens ne puissent continuer à s’enrôler dans une armée d’occupation, entachant ainsi gravement l’image de la France en l’impliquant directement sur un théâtre d’opération où, pour reprendre le mot de Laurent Fabius, s’est déroulé un véritable carnage. Il est malheureusement très vraisemblable que tel ou tel de nos jeunes compatriotes ainsi enrôlé ait été acteur direct ou indirect de crimes de guerre. Nous voulons croire qu’en ce cas votre gouvernement fera diligence pour déférer les mis en cause à la justice. Pour notre part, croyez, Monsieur le Premier Ministre, que nous resterons très attentifs aux développements de ce dossier. Je vous prie d’agréer l’expression de ma profonde considération. Taoufiq Tahani Président de l’Association France Palestine Solidarité

Source : Mâcon infos, 23 août 2014

,