Les agents inquiets pour l’avenir de l’hôpital de Mâcon (JSL)

15-06-25 Hopital grève

Jeudi matin, les agents hospitaliers grévistes ont validé la motion qui a été déposée quelques heures plus tard à la préfecture de Saône-et-Loire. Photo A. W.

Jeudi, une partie des agents du centre hospitalier était en grève pour protester contre les politiques d’austérité, dont “les répercussions s’appliqueront à Mâcon ».

La santé se serre la ceinture. Une cure d’austérité qui passe mal chez plusieurs agents hospitaliers. Jeudi, pour protester contre la loi Touraine, qui prévoit notamment le regroupement d’hôpitaux, afin de diminuer les coûts, une partie des agents du centre hospitalier de Mâcon a choisi la grève.

“Ces mesures d’austérité auront des répercussions à Mâcon, peste Ghislaine Petit, de la CGT. Pour les usagers, c’est surtout la réduction de la capacité d’accueil du service public de santé alors que la santé est de plus en plus onéreuse.”

“84 lits supprimés d’ici 2024”

« Concrètement, 84 lits seront supprimés à l’hôpital d’ici 2024, ajoute Gérard Gouteraud, du syndicat FO. Des mesures incompréhensibles, car le taux d’occupation est élevé. À certaines périodes de l’année, les patients seront alités dans les couloirs.”

Des mots qui font “tilt” chez les habitants, accueillis.à l’entrée de l’hôpital par les grévistes, tracts en main. « Ce n’est pas norrnal, souffle Élise. Les délais d’attente sont déjà importants.» « Six mois en cardiologie”, lui répond Ghislaine Petit, qui pense que « certains services disparaîtront de Mâcon dans quelques années ».

Autant de mesures qui engendrent « le ras-le-bol”, des agents. Jeudi, les grévistes s’opposaient également « à la suppression des acquis sociaux » à l’hôpital. Déterminés, les agents ont dores et déjà annoncé que le mouvement se poursuivrait en septembre.

Source : Adrien Wagnon, Journal de Saône-et-Loire, 25 mai 2015

,