Laïcité ! La laïcité (Refondations 71)

La seule communauté qui existe est celle du peuple français, vient de réaffirmer avec lucidité le Président François Hollande après les assassinats des 07, 08 et 09 janvier dernier.

Mais il convient de traduire en actes forts ces paroles.

Il est inadmissible que les politiques et les journalistes ne traitent que de l’aspect sécuritaire et du « vivre ensemble » avec des spécialistes et des religieux.

Réduire la laïcité à la Française à l’égalité des religions et non à TOUTES LES CONVICTIONS est discriminatoire vis-à-vis des athées et des agnostiques.

La laïcité n’a jamais menacé ni tué personne et n’a d’autre violence que celle de dénoncer les fanatismes. Elle n’est pas responsable des massacres de Charlie Hebdo et du super marché casher.

Nous pensons qu’il faut, avec fermeté et courage, revenir à l’essence même de la loi du 09 décembre 1905 en la purgeant des grignotages incessants depuis un siècle entre lois iniques (loi Debré de 1959) et reculs insidieux sous la peur ou la lassitude, en respectant intégralement son article 2 : « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte ». Le financement des écoles privées et/ou confessionnelles doit cesser car nous sommes là au cœur des communautarismes et de la négation de la République.

Rappelons-nous ce qu’est la laïcité : ce n’est pas seulement la liberté de conscience, la liberté de croyance ou NON, c’est également une tolérance sans égale, une protection de chacun car l’indépendance des lois communes à l’égard de toute religion est LA condition des libertés et de l’égalité. On ne dira jamais assez que la laïcité permet l’émancipation des consciences.

S’il n’est pas acceptable que les Pouvoirs Publics privilégient les clergés à chaque fois qu’un problème de société survient (cas du mariage pour tous, voile des mères accompagnant les sorties scolaires,…), il n’est pas davantage admissible qu’ils interfèrent dans la vie des religions.

La laïcité ne porte pas atteinte aux libertés et surtout pas à celle des artistes alors que de trop nombreux exemples récents montrent que des groupes se réclamant de telle ou telle religion se permettent des menaces, des exactions voire des détériorations et des destructions sans réaction vigoureuse des Pouvoirs Publics.

De même affirmer la laïcité ne peut se résumer à prendre des mesures incantatoires dans les écoles. Il faut bien sûr former les maîtres – ce qui avait été supprimé sous la présidence Sarkozy -, ne pas les laisser seuls après ces semaines d’émotion, les soutenir et les écouter en ne minimisant pas ce qui se passe dans les établissements, mais aussi leur laisser du temps pour instaurer un dialogue avec les élèves et responsabiliser les parents.

L’heure n’est pas à transiger avec les principes de notre République et surtout pas avec la laïcité.

La morale laïque est de loin la meilleure.

REFONDATIONS 71