La Démocratie à Mâcon ! (Refondations 71)

Pour assister régulièrement aux réunions du Conseil Municipal, chaque fois nous en ressortons indignés par l’attitude de Monsieur Courtois, maire de Mâcon.

Le dernier en date, (15/12 /2014), n’a pas dérogé à la règle et nous oblige à sortir de notre silence.

Nous sommes frappés par la suffisance de Monsieur Courtois qui fait fréquemment référence à sa fonction de sénateur pour asseoir son autorité, rappelle sans arrêt son élection triomphale : « Les Mâconnais m’ont élu à 66% ! » (sans préciser qu’il s’agit des votants soit 33,1% des inscrits).

Ces seuls arguments justifient, à ses yeux, son omniscience.

Le mépris affiché pendant les interventions des opposants – il n’écoute pas ou feint de ne pas écouter, rit, se moque, parle avec ses voisins, consulte son portable, commente : « la rivière ne passe pas aux Gautriats » en évoquant les travaux du quai des Marans ou « Je vais inviter Hollande au festival de la magie » – est-il réellement compatible avec une fonction démocratique ?

Nous sommes sidérés par le déroulement de la séance qui montre les conseillers de la majorité tels des courtisans qui rient aux bons mots, ânonnent sagement un texte proposé par les technocrates de la ville et ne participent pas aux débats.

La forme est symptomatique de la manière d’aborder le fond des dossiers.
On est bien loin du souci des intérêts des Mâconnais.

REFONDATIONS 71

,