24 mars 2014 : Assemblée citoyenne

14-03-24 Assemblée citoyenne1

Mon ressenti sur la campagne sur le canton de Mâcon-1 par Rémy Rodot

La campagne a été concentrée sur quelques mois donc assez dense. L’élaboration du programme a été une étape importante et intéressante où chaque parti ainsi que les citoyen-ne-s ont pu apporter leurs idées. Une planification rigoureuse a permis de passer les différentes étapes dans le délai imparti.

Comment l’ai-je vécue en interne

L’alliance FdG avec EELV, à Mâcon, donne une nouvelle dynamique à notre mouvement. L’entente entre nous, les candidats et remplaçants, a été bonne. Nous sommes allés à la rencontre des habitants ; marchés et porte à porte.

J’ai pratiqué le porte à porte pour la première fois aux Saugeraies-Murgeraies ; logements Mâcon habitat. J’ai été agréablement surpris par l’accueil des habitants. Ils ouvrent leur porte et s‘expriment très facilement sur des points tels que le chômage, leur mal être…. A Charnay, le porte à porte et l’intervention sur le marché ont été plus froids.

Le meeting du 16 mars a été un grand moment. Une centaine de personnes étaient présentes. Des invités de qualité en la personne de Corinne Morel-Darleux et Julien Bayou ont conforté nos idées. Pour moi le déroulement de la soirée était bien équilibré entre l’enchainement des intervenants et les coupures musicales, pendant de la soirée.
J’ai également eu ma récréation : le collage des affiches. J’adore.

Comment l’ai-je vécu en externe

La couverture médiatique locale et nationale :
La surprise d’être contacté par « C dans l’air » pour obtenir 30 secondes de reportage sur la montée du front national. Cette fois ci tous les candidats de Mâcon-1 ont été interviewés.
Par contre, FR3 nous a ignorés dans son débat du 15 mars, « La voix est libre ». Il en a été de même dans un reportage sur le canton de La Chapelle de Guinchay où nous n’avons même pas été cités.
On peut évoquer Mâcon-infos qui a quelques fois retardé le passage d’articles.
Quant au JSL !

En conclusion

En début d’année je ne pensais pas être candidat aux élections départementales. Les adhérents du Parti de Gauche m’ont encouragé à me présenter. C’est une expérience enrichissante et une équipe s’est mobilisée autour de moi.

Je tiens à remercier en premier Roland Tavel qui a accepté d’être mon suppléant ; Laurence Mitton ma colistière et Marie Boisse sa suppléante pour leur participation au porte à porte ; Gislaine Guittard, Chantal Cloix, Eve Comtet Sorabella et Bernard Cois pour leur lecture critique ; Jacqueline Vignon et Françoise Tavel pour leur activité au porte à porte ; Michel Guillet, Jean-Marie Sanchez et Christian Baudrion pour les collages ; Éric Ponchaux pour son approche de la communication ; ainsi que toutes et tous qui se sont investis dans cette campagne.

Je tiens à féliciter Céline Vignon, Karine Drijsen, Christian Baudrion et Akim Daoudi, candidats de Mâcon-2, pour leur score à deux chiffres.
J’ai une pensée toute personnelle et particulière envers Anne-Marie Rodot pour sa patience.