Le Front de gauche 71 continue de se construire et d’avancer

Samedi matin, les comités locaux du Front de gauche 71 de Mâcon, Montceau, Gueugnon et Blanzy se sont réunis à la Maison des Sociétés de Blanzy. les-quatre-comites-locaux-en-reunion-photo-p-m-(clp)

Les quatre comités locaux en réunion. Photo P. M. (CLP)

Ils étaient une vingtaine d’adhérents avec quelques têtes de liste des dernières municipales : Ève Contet Saurabella pour Mâcon, Isabelle Voillot pour Gueugnon et Pierre Gérard pour Blanzy. Au programme, un bilan des dernières municipales où le Front de gauche était en ordre de marche sur les 4 communes avec son propre candidat.

Une société coopérative

La campagne fut dynamique et a permis de gagner aux idées du parti (1) de nombreux citoyens non encartés. Des réunions de concertation ont resserré les liens et ont pu proposer des programmes locaux propres au Front de gauche. Pour l’avenir, le mouvement met en place des actions concrètes pour créer du lien et ne pas succomber à la morosité, des actions tournées vers une société coopérative. Le Front de gauche continue de se construire et d’avancer surtout par sa base même si des tensions existent au niveau national.

Source : Journal de Saône-et-Loire, Patrick Marchand (CLP), le 22 juin 2014

(1) Précision : le Front de Gauche n’est pas un parti ; outre les nombreu(ses)x citoyen(ne)s engagé(e)s qui se retrouvent dans ses orientations, il est actuellement composé du Parti communiste français, du Parti de gauche, d’Ensemble !, de République et socialisme, du Parti communiste des ouvriers de France et de ce qu’il reste de Gauche unitaire qui s’est mise en retrait.
Déclaration de principe de constitution du Front de Gauche : “Le Front de gauche s’inscrit dans le meilleur des traditions du mouvement ouvrier, des combats républicains, des mouvements sociaux et de l’écologie politique. Il vise à rassembler l’ensemble des forces qui entendent promouvoir une véritable politique de gauche, les acteurs et actrices du mouvement syndical, social, altermondialiste et associatif qui sont disposés à s’engager dans cette démarche, les citoyens et citoyennes qui partagent cette ambition.”

Le Front de gauche a rendu public, le 28 janvier 2013, le document « Imposer une alternative à l’austérité” qui est un texte d’orientation stratégique commun.

,