Elections départementales : Les priorités des candidats de Mâcon 2

« Mettre au cœur la solidarité,
l’écologie et la citoyenneté »

Sympathisants et militants d’EELV et du Front de gauche étaient une centaine, lundi soir, à participer à un meeting donné salle du Pavillon. Une soirée au cours de laquelle le binôme en lice sur Mâcon 2 a dévoilé ses priorités.

À cinq jours du premier tour, Europe écologie-Les Verts et le Front de gauche ont organisé un meeting lundi soir, salle du Pavillon, en présence du porte-parole d’EELV, Julien Bayou et de Corinne Morel Darleux, conseillère régionale Front de gauche en Rhône-Alpes.

Cette soirée a surtout été l’occasion pour le binôme, candidat sur le canton de Mâcon 2, de prendre la parole.
15-03-16 Vinauger Baudrion
Agir pour le vivre ensemble

Devant une salle de plus de cent personnes, Céline Vinauger (FDG) en campagne sur Mâcon 2, a soutenu avec force « qu’une autre alternative était possible ». « Celle qui dit non à l’austérité, à la précarité et l’insécurité de nos vies. Celle qui dit oui à la solidarité, au vivre ensemble, à la justice sociale et à l’ambition écologique que peuvent mettre en œuvre les départements ».

La candidate a la conviction que « le Département peut être un atout d’un vrai renouveau démocratique, donnant du pouvoir aux citoyens ». Pour elle, il n’est en effet « plus supportable que des politiques osent parler de solidarité, de démocratie, alors qu’ils soutiennent des politiques autoritaires et austéritaires. Je souhaite que les plus petits, les plus humbles, les sans-voix et les sans-dents reprennent le pouvoir sur leur vie ».

La part belle à l’écologie

Engagé sur le canton de Mâcon 2 aux côtés de Céline Vinauger, Christian Baudrion (EELV) s’est quant à lui concentré sur le volet écologie qui offre selon lui, « de nouvelles perspectives ». Au niveau de l’agriculture notamment : « On peut orienter les soutiens écologiques vers l’agro-écologie, soutenir le maraîchage bio et favoriser les circuits courts dans les collèges ».

Le candidat a également expliqué sa volonté de renforcer le plan climat énergie, de mieux gérer les déchets et de soutenir la création de ressouceries et autres recycleries, qui débouchent sur une économie circulaire.

Surtout, Christian Baudrion a insisté sur le fait que « la solidarité, l’écologie et la citoyenneté soient au cœur des préoccupations du Département. »

Source : Anne-Laure Mazuir, Journal de Saône-et-Loire, 18 mars 2015

,