Elections départementales : Canton de la Chapelle de Guinchay

Le Front de Gauche en campagne à Matour et Tramayes

Notre campagne pour les élections départementales bat son plein. Sous la bannière du Front de Gauche nous venons de réussir deux initiatives.

Jeudi à Matour bon accueil le matin sur le marché et présence d’une quinzaine de personnes le soir à notre réunion publique.

Hier vendredi à Tramayes, dont le maire est candidat sur la liste PS, une vingtaine de personnes et les deux débats furent très intéressants avec des gens venus pour discuter et s’engager.

A l’issue de ces réunions une demi-douzaine d’entre eux nous ont donné leurs coordonnés pour continuer à agir après les élections.
Petite anecdote hier soir l’adjoint au maire venu nous ouvrir la salle nous disait :”Oh ! ici les gens ne se déplacent plus, les dernières réunions il n’y avait personne”  ; bilan nous fumes 22 personnes dont 11 femmes !!

Source : Alain Gombert, Rien Sans Vous, 14 mars 2015

—————-

Au cours de [la réunion publique], les candidats ont abordé le thème de leur campagne : « Ensemble résistons ! Résister contre la politique libérale ».

Concernant ces élections, les candidats proposent de conserver les compétences générales pour s’occuper des actions culturelles, sportives, des personnes âgées, de la dépendance et du maintien des services publics de proximité. Ils souhaitent également mettre un coup d’arrêt aux cadeaux faits aux grandes entreprises et se concentrer sur la création d’emplois, le mieux vivre ensemble, l’environnement, l’écologie et l’ouverture du territoire vers l’étranger.

Mise en place de minibus

Plusieurs sujets ont été abordés avec le public le soir : la RCEA qui doit rester gratuite, Center Parcs considéré par les candidats comme une catastrophe écologique, les transports en commun (privilégier le rail plutôt que la route qui accentue la pollution). Le binôme avance l’idée qu’il faille mettre en place des minibus et proposer le covoiturage pour les déplacements vers les villes.

Pour eux, le redécoupage des cantons est une bonne chose : « Les cantons sont rééquilibrés au niveau des habitants ». En revanche, le redécoupage du canton de La Chapelle est regrettable géographiquement : « Les deux villages extrêmes sont à 50 km l’un de l’autre ».

Alain Gombert et Véronique Zurano ne sont pas des professionnels de la politique, ils n’ont aucun mandat, mais sont engagés dans des associations diverses. Après les élections, ils continueront à être présent sur le canton.

Source : JSL

,