Conseil municipal (21/09/15) : Questions, déclarations, votes de l’élue Front de Gauche

Vous pouvez contacter Eve Comtet Sorabella, élue Front de Gauche via la page dédiée du site.
15-09-21 ODJ CM
Rapport N°1 Attribution d’une subvention à l’association Big Tambour Band. Vote pour
QUESTION Pouvez-vous nous préciser comment cette association intervient pour mettre en lien des jeunes porteurs de handicap et des jeunes valides ?

Rapport N°2 Attribution de subventions à des associations sportives Vote pour
QUESTION En ce qui concerne la subvention pour les Mondiaux de Lutte Junior qui se dérouleront du 28.08 au 04.09.2016, va-t-elle être versée un an avant l’événement ? est-ce la subvention définitive ou y en aura-t-il une autre en 2016 ?

Rapport N°3 Attribution de subventions pour la fête Nationale du 14.07.2015 Vote pour

Rapport N°4 Signature d’une convention d’objectifs avec l’association « à la mémoire des combattants et des victimes de guerre de 1870 à nos jours » Vote pour

Rapport N°5 Noël des écoles maternelles. Noël 2015. Vote pour

Rapport N°6 Attribution à l’association « ASEC » Vote pour
INTERVENTION Le soutien à une association qui œuvre dans le domaine de la santé et notamment la prévention est une démarche à laquelle le Front de Gauche est favorable.
Néanmoins, nous renouvelons notre appel à la réflexion sur la création d’un centre municipal de santé.
Les centres de santé sont des structures médicales de proximité qui regroupent des professionnels de santé, le plus souvent salariés (médecins généralistes et spécialistes, kinés, dentistes, infirmiers…).
Vous ne pouvez ignorer Monsieur le Maire, les difficultés actuelles pour les malades d’avoir des soins de kinésithérapie, un médecin traitant, un spécialiste sur notre territoire.
Dans un Centre municipal de Santé, un véritable travail d’équipe est mis en place et la pratique du tiers-payant est totale. Pas besoin d’avancer le coût de la visite. Cela offre également l’avantage d’agir dans une double direction : la prévention (diabète, caries dentaires des enfants, hypertension, maladies cardio-vasculaires…) mais aussi les soins. L’avantage économique pour les comptes de la sécurité sociale est aussi à retenir ; en effet, d’après les études réalisées, le suivi régulier des patients permet de réduire sensiblement les prescriptions médicales ; entre 20 et 30%.
Ces structures de proximité ont de multiples avantages :
• grâce au tiers payant intégral, elles contribuent à réduire les inégalités d’accès aux soins et à la santé
• elles sont une réponse possible face à l’extension des déserts médicaux et permettent de désengorger les urgences hospitalières, deux problèmes d’actualité sur notre territoire.
• elles proposent une prise en charge collective du patient par des équipes pluridisciplinaires, une approche intéressante dans le cas de maladies chroniques.
Ce sont aussi des lieux de stage pour la formation des professionnels de santé.
Ces centres médicaux à but non lucratif jouent un rôle de service public en matière de santé.
Voici, pour un Conseil municipal, l’occasion de définir une politique de santé publique sur sa commune. Avec l’aggravation du chômage, de la précarité et des conditions de vie des ménages, les élus ont un devoir de protection à l’égard de la population.
A l’inverse, la maison de santé dont vous soutenez l’implantation qui regroupe plusieurs médecins ou professionnels de santé libéraux, ne pratiquent pas obligatoirement le tiers payant. Les médecins qui y exercent sont des médecins libéraux et ne font pas toujours partie du secteur 1, l’objectif des maisons de santé est avant tout de faciliter l’installation des médecins et notamment en milieu rural.
Voilà toutes les raisons pour lesquelles le Front de Gauche milite activement pour la création d’un centre municipal de santé plutôt que de faire du saupoudrage à des associations certes vertueuses qui ne seraient d’ailleurs pas exclues de ce dispositif de prévention mais autour d’un réel projet municipal de santé publique.

On dénombre actuellement en France environ 1450 centres de santé (centres de soins infirmiers, centres de soins dentaires et centres de santé médicaux et polyvalents).
Le nouvel accord national qui régit les relations entre les centres de santé et les caisses d’assurance maladie entrera en vigueur en janvier 2016.

Rapport N°7 Signature de trois conventions de mécénat avec Auchan, Leroy Merlin et Orval Vote pour

Rapport N°8 Création de deux terrains de grands jeux en synthétique à la Grisière Abstention
INTERVENTION ET QUESTION Le tableau de financement montre une augmentation sensible de la participation de la ville de Mâcon comparé au tableau de financement du projet global présenté en CM le 16.02.2015.
Je souhaite savoir s’il y aura un rééquilibrage de cette participation sur la totalité du projet, d’autant que cette participation était déjà fort importante (63%). Un plan de financement réactualisé aurait été le bienvenu.
Même si on peut voir une progression de la participation de la FFF, nous aurions souhaité un engagement financier plus important de sa part, celle-ci est tout de même faible au regard de la participation 7 fois plus importante de la ville.
Le CNDS n’est pas partie prenante, je ne suis d’ailleurs pas sûre que le projet de la Grisière soit éligible.
En ce qui concerne l’accessibilité de ces équipements, pouvez-vous préciser si ceux-ci le seront pour tous les clubs de foot de notre commune qui en feront la demande ?
Enfin, merci de nous préciser le projet quant à l’accès routier, le transport urbain, les possibilités de parking.

Rapport N°9 Contrat de ville : programmation des actions de cohésion sociale pour 2015 Vote pour
QUESTIONS Pouvez-vous nous indiquer pour quelles raisons le financement Ville de l’action
« Tu gères tes vacances » a baissé de moitié par rapport à 2014 et celui de l’action « du lien dans les jardins » est passé à 1000€ contre 9000 en 2014 ? Pouvez-vous expliquer les 8500€ de participation des usagers pour l’action « Equi-quartiers ».

Rapport N°10 Cession d’un terrain à Labruyère Vote pour

Rapport N°11 Exercice du droit de préférence Vote pour

Rapport N° 12 Marché et Halles St Pierre, fixation de la durée d’activité Vote pour

Rapport N°13 Dénomination de parkings Vote pour
INTERVENTION Je constate qu’il n’y a pas de parité dans vos propositions et je fais la proposition suivante : Lucie Aubrac.

Rapport N°14 Approbation de la modification N°4 du PLU Vote pour

Rapport N°15 Rapport annuel Commission Communale Accessibilité Prend acte

Rapport N°16 Approbation de l’agenda d’accessibilité programmée Vote pour
INTERVENTION On peut être insatisfait que la date butoir pour la mise en accessibilité soit repoussée à 2025 car les personnes porteuses de handicap doivent pouvoir faire valoir leurs droits au nom de l’égalité. Toutefois, on peut reconnaître aussi que cette date butoir a le mérite de relancer les projets de mise en accessibilité qui restent à concrétiser.
Durant les 9 ans qui nous séparent de cette échéance, on peut imaginer que des emplois nouveaux puissent être créés afin de mettre à la portée de tous ceux qui le souhaitent, les équipements ou services qui ne sont pas adaptés à leur perte d’autonomie.

Rapport N°17 Aide à l’insertion professionnelle Vote pour

Rapport N°18 Création d’un poste d’acheteur Ne prend pas part au vote
INTERVENTION J’émets le souhait que ce poste soit occupé par un agent fonctionnaire qui puisse avoir une évolution de carrière au sein de la FPT pour que le service public puisse mettre au profit de la collectivité l’expérience acquise sur ce poste.

Rapport N°19 Octroi de garantie à l’Agence France Locale Vote contre
INTERVENTION Il y a quelques mois, je m’étais opposée à l’adhésion de notre collectivité à cette agence qui veut nous faire croire à son indépendance vis à vis des marchés financiers, or, bien sûr, il n’en est rien. Notre collectivité se retrouve alors aujourd’hui dans l’obligation de garantir un emprunt qu’elle n’a pas contracté, à la hauteur de son engagement contractuel de l’emprunt qu’elle aurait pu contracter. Pour cette raison, je vote contre.

QUESTION ORALE : Monsieur le Maire, les réfugiés accueillis en Europe qui obtiendront l’asile en France ont besoin de d’hébergement. Notre territoire mâconnais dans sa tradition de solidarité et d’hospitalité semble à même d’offrir des possibilités à des familles à la recherche d’un havre de paix et de sécurité. Monsieur le Maire, pouvez-vous nous indiquer vos intentions pour venir en aide à ces populations ?

L’intégralité de l’enregistrement du conseil municipal se trouve sur le site de la mairie.

,