Center Parcs de Rousset : Communiqué de la section du PCF du Mâconnais Clunysois

Le projet de réalisation d’un Center Parcs au Rousset est un mauvais projet : financièrement coûteux et risqué pour les collectivités publiques qui s’y engagent ; c’est un projet dont la logique économique est aberrante ; c’est un projet qu’on impose à la région Bourgogne Franche Comté et aux habitants de Saône et Loire, sans concertation.

Un projet coûteux puisqu’il s’agit d’engager les collectivités publiques à hauteur de 66 millions d’€ qui vont acheter à Pierre et Vacances (P&V) les équipements du Center Parcs sur plan…Elles vont devoir en outre réaliser de très nombreux travaux publics uniquement pour permettre cette implantation (eau potable, assainissement, téléphonie, électricité, gaz, et…) Il n’y aura aucune retombée pour les habitants riverains.
Une fois toutes ces dépenses faites, les équipements seront loués à une société filiale de Pierre et Vacances déjà bien mal en point…
Les « cottages » (chalet ferait ringard?) seront entièrement financés par de la réduction d’impôts (les millionnaires cherchent tout les moyens pour ne pas en payer…) Au total 104 millions d’€ pour le bonheur des riches qui ensuite feront gérés leur bien par la société déjà nommée…

Au plan économique ce projet est une hérésie… les millions dépensés pour faire un grand machin au Rousset pourraient être mobilisés dans de très nombreux projets locaux partout en S&L. Au contraire en privilégiant le tourisme bling bling, la démarche va assécher le développement touristique locale et faire disparaître beaucoup de petits projets. La contrepartie que P&V annonce, c’est le miroir aux alouettes : emplois précaires, emplois peu qualifiés, emplois avec peu de temps de travail et des amplitudes – tôt matin, tard le soir- On se demande bien avec quel transport collectif les personnes d’entretien (bassin d’emploi Montceau ou Cluny) vont pouvoir se rendre au travail !
Sur le plan écologique le projet est désastreux : l’emblématique piscine chauffée été comme hiver en est en le signe le plus visible. Destruction de la biodiversité, pillage des ressources en eau, détournement de moyens publics, bilan carbone désastreux, etc…

Enfin ce projet qui va engager l’avenir de toute la S&L par ces conséquences écologiques et économiques n’aura fait l’objet que d’un débat public restreint aux territoirex limitrophes…comme si les impôts qui vont financer ce projet n’étaient réglé que par les seuls habitants de la croisée de Cray ; comme si ces choix d’aujourd’hui ne pèsaient pas sur ceux de demain ; comme si les ressources en eau du Département, les zones naturelles, les dégâts environnementaux ne les concernaient pas.

Les communistes du Mâconnais s’opposent à ce projet et demandent la tenue d’un référendum sur le projet ouvert aux habitants de S&L.


 
Compte rendu de Cristian Todea, Mâcon infos, 18 août 2015

SAÔNE-ET-LOIRE – Projet Center Parcs au Rousset : Le PCF demande un référendum départemental

ROUSSETPC18AOUT01
La section PCF du Mâconnais Clunysois considère que l’importante contribution financière publique sur le projet du village de vacances « Center Parcs » au Rousset, ainsi que son impact environnemental et social, nécessitent une large consultation de la population de toute la Saône et Loire.

Les communistes Mâconnais pensent que les débats organisés sur ce sujet par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) dans les communes proches de la localisation envisagée pour le village de vacances (forêt de Rousset), ne suffisent pas, au vu de l’investissement de fonds publics par le Conseil départemental (et le Conseil régional de Bourgogne) et les possibles conséquences écologiques à échelle départementale.

Bernard Cois, secrétaire de la section du PCF à Mâcon, estime que la bataille n’est pas finie même si le soutien politique pour le projet est fort au niveau départemental et régional, avec les principales forces politiques dans le même camp : « Les habitants et les citoyens peuvent réagir, ce n’est pas trop tard, ils peuvent s’engager sur le débat existant. Dans les démarches politiques qu’on envisage, cela peut être de la protestation, de la pétition, nous n’avons pas dit notre dernier mot. On peut au moins prendre la parole et dire “Ça ne nous convient pas”. Puis c’est vrai qu’il y a des convergences avec ce qui se passe en Isère. » (Un autre projet village Center Parcs contesté, ndlr)

A Mâcon, la seule réunion autour de ce sujet a été organisée par les contestataires du village Center Parcs de Rousset en présence d’une centaine de personnes.

Le dernier débat public du CNDP aura lieu à Marizy, le 4 septembre 2015.

Site Internet officiel de ce débat, avec la présentation des réunions déjà organisées
Site où l’on peut consulter les arguments des opposants

, ,