Céline Vinauger (FDG) et Christian Baudrion (EELV) aux Blanchettes (JSL)

Céline Vinauger (Front de gauche) et Christian Baudrion (EE-Les Verts) se sont rendus dans le quartier des Blanchettes, mardi, à la rencontre des habitants du canton de Mâcon 2.

C’est en faisant du porte-à-porte que les candidats du Front de gauche et d’Europe Écologie-Les Verts pour le canton de Mâcon 2 ont décidé de battre campagne pour les élections départementales. Céline Vinauger (FDG) et Christian Baudrion (EELV) se sont rendus dans le quartier sud de Mâcon, les Blanchettes, pour y distribuer leur tract de campagne. « C’est tous les jours qu’il faut discuter avec les gens », rappelait la candidate du Front de gauche, qui souhaite avant tout « mettre le citoyen au cœur de la construction ». « Nous n’avons pas choisi, comme d’autres, de faire des réunions publiques à 20 à 40 personnes et 95 % de militants », confirme Christian Baudrion.

Ce qu’ils souhaitaient faire passer comme message, c’est que leur liste est « une alternative à l’abstention et au Front national ». Un message qui semble porter ses fruits, petit à petit. « Nous avons déjà fait quelques immeubles de La Chanaye. Et les gens sont intéressés », certifie le candidat écologiste.

Un travail de fond

Les Mâconnais n’ont pas choisi la facilité pour faire entendre leur combat. « C’est vrai que c’est un exercice difficile d’accoster les gens », confirme Céline Vinauger, qui s’est pourtant rôdée, enthousiasmée par les retours positifs entendus dans les quartiers ou sur le marché. « C’est un travail de longue haleine qu’on a entamé lors des élections municipales. On se fera connaître à long terme, à force de se montrer. » Un travail qui vise à démontrer qu’il y a « une autre politique ». « Il faut qu’on mette l’argent vers l’humain, insiste Christian Baudrion. Et dire qu’on est contre l’austérité.»

« Il faut aller voter », concluait chaque discussion avec les Mâconnais rencontrés, entre ceux que la cause laissait indifférents et ceux blasés par les politiques qui se succèdent au gouvernement. Les candidats, eux, continueront leur visite dans les quartiers de Mâcon 2 avant un grand meeting à la salle de Champlevert, le 16 mars. Pour donner un dernier élan à leur campagne de terrain.

Source : Fanny Dutel-Pillon, Journal de Saône-et-Loire, 26 février 2015

,