CAMVAL : 762 000€ de baisse des dotations de l’Etat (Mâcon infos)

C’est le constat qu’a dressé le conseil jeudi soir à l’occasion du débat d’orientation budgétaire. Avec des conséquences éventuelles sur certaines taxes et certains tarifs…

Parmi les compensations envisagées, le recours à des leviers fiscaux (taxe foncière sur les propriétés bâties, augmentation de 1 point du taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, mise en place de tranches de cotisation minimum de CFE selon le chiffre d’affaires des entreprises.
D’autres pistes sont envisagées, comme la mise en place de fonds de concours, l’augmentation des tarifs des équipements communautaires (2% envisagés en 2015 pour le conservatoire et les piscine (Mâcon et Azé).
Autre levier d’action, l’utilisation des excédents antérieurs. Et sur ce plan, la CAMVAL est plutôt bien lotie avec un excédent 2014 à 2,6 millions d’euros. Egalement la baisse des dépenses de fonctionnement.
Tout ceci pour financer un programme de mandature de 21 millions qui se décline comme suit…
CAMVALPGMCAMVALPGM2Ruralité et cohésion sociale en question
“La ruralité n’est pas aidée dans ce programme contestait Patrick Monin, maire d’Azé, ni le tourisme.”Bien sûr que si” répondait le président Patard. « Les investissements concernent tout le monde, et le programme de micro-crèches est bien prévu pour les communes alentours à la ville centre jusqu’à preuve de contraire. Mais que le projet d’Azé ne soit pas prioritaire, ça, je veux bien l’admettre, car il nous faut réfléchir à des priorités dans la conjoncture actuelle. »
Eve Comtet-Sorabella s’exprimait sur la cohésion sociale : « compte tenu de ce qui s’est passé au début du mois de janvier, il faudrait quand même envisager certains ajustements. »
« La CAMVAL n’a pas la compétence générale Mme Comtet-Sorabella. Les investissements que vous évoquez relève de la politique de la Ville et de l’Etat, dont un des éminents représentant est venu récemment à Mâcon pour visiter La Chanaye Résidence, ce qui a été salué par le groupe socialiste. »

Source : Rodolphe Bretin, Mâcon infos, 14 février 2015

,