Arguments du Front de Gauche de Mâcon en 1600 signes !

La liste « Pour Mâcon, l’humain d’abord » s’est prêtée à l’exercice demandé par le Journal de Saône-et-Loire pour une publication avant le premier tour des élections municipales, à savoir donner des arguments en 1600 signes sur quatre thèmes : l’emploi, le développement économique, la sécurité et le territoire (CAMVAL).

« POUR MÂCON L’HUMAIN D’ABORD », ÈVE COMTET-SORABELLA

L’emploi : Un Comité Local pour l’Emploi mettra en relation les acteurs économiques. Toutes les possibilités du Code des Marchés Publics seront utilisées pour prioriser le choix d’entreprises locales. Employeur, nous mettrons un terme aux contrats précaires et aux inégalités femmes/hommes. La municipalisation de l’eau et du chauffage urbain réorientera les résultats financiers vers l’emploi et la modernisation des équipements.

Le développement économique : Des transports gratuits dynamiseront les commerces locaux. Une écozone permettra à l’économie sociale et solidaire de se développer et accueillera les TPE et PME qui font le choix des circuits courts ou de produits éthiques, solidaires, écologiques. Nous créerons La Cité de la Coopération inter-entreprises. Elle permettra la mise en commun de services pour plus d’efficacité sociale, écologique et économique. Une plate-forme multimodale de transports stimulera les échanges des entreprises.

La sécurité : Pour prévenir la délinquance, nous choisirons la présence humaine de proximité : recrutement d’animateurs, de médiateurs, de concierges. Avec les habitants, nous exigerons une police de proximité. L’installation de caméras de surveillance, dans les espaces extérieurs, sera stoppée.

Le territoire (CAMVAL) : La mise en œuvre effective du Schéma de Cohérence Territoriale se fera dans un esprit de coopération entre les communes. Nous veillerons à l’augmentation du nombre de places dans les crèches. Nous associerons les usagers et des citoyens à la préparation des décisions communautaires. Nous créerons un Centre Municipal de Santé à Mâcon qui élargira l’offre de soin pour tous à tout le bassin de vie.