Adresse du Parti de Gauche aux 56

Voici le mot que les deux coordinateurs du Parti de Gauche viennent d’envoyer à chacun des 56 député-e-s de gauche qui ont voulu présenter une motion de censure de gauche hier. Bien évidemment nous avons assorti ce mot d’un remerciement anticipé pour les débuté-e-s du groupe FDG dont le Président André Chassaigne a confirmé dès hier qu’ils voteraient cet après-midi la motion de censure et ce pour les mêmes raisons que nous.

Cher-e camarade

Tu as accepté hier de signer une motion de censure de gauche du Gouvernement Valls. Son dépôt a échoué à deux voix près. A deux voix près, toi et tes collègues pouviez battre la loi El Khomri en n’hésitant pas, à cette fin, à renverser le gouvernement Valls ce dont nous nous serions félicités.

C’est donc que vous pensiez la situation du pays et ce projet de loi suffisamment graves pour nécessiter une motion de censure. Dès lors l’intérêt général vous commande d’aller jusqu’au bout : c’est en effet le gouvernement qui est responsable de tout, de la décision de recourir à la forfaiture du 49alinea3, d’imposer une politique illégitime contre le peuple, les salarié-e-s, les jeunes et même maintenant ce qui fut sa majorité. C’est lui qui fait monter la tension dans le pays de manière de plus en plus dangereuse comme en témoigne encore le grand nombre de blessés graves le 10 mai parmi les manifestants qui sont venus dire leur refus de cette procédure devant l’assemblée nationale.

Dès lors la démonstration est faite : à 56 vous êtes largement assez pour arrêter cette politique, vous avez donc cette responsabilité. Manuel Valls ne vous laisse pas d’autre choix que d’utiliser la seule arme à votre disposition : quelle importance de voter la censure déposée par la droite puisque c’est pour stopper une loi de droite ? Pour être fidèle au mandat que vous a donné le peuple, votez ce jeudi la seule motion de censure disponible. Nous sommes des millions à attendre ce geste. Tout autre choix serait incohérent.
Dans cette attente, dans cet espoir,

Fraternellement

Eric Coquerel et Danielle Simonnet, coordinateurs politiques du Parti de Gauche

Source : Parti de Gauche, 12 mai 2016

,