9 avril 2016: Manifestation contre la loi Travail (JSL, Mâcon infos)

Mâcon : entre 300 et 450 manifestants contre la loi Travail

Samedi matin, une nouvelle manifestation contre la loi Travail s’est déroulée à Mâcon, à l’appel de plusieurs syndicats (CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, FIDL). Entre 300 (police) et 450 (organisateurs) manifestants ont défilé dans le centre-ville. Ils ont demandé “le retrait de la loi El-Khomri”. Une nouvelle mobilisation est d’ores et déjà programmée le 28 avril prochain à Mâcon.

16-04-09 Manif loi travail

Eve Comtet Sorabella, conseillère municipale Front de Gauche (à gauche),
lors de la manifestation

Photos : Adrien Wagnon, Journal de Saône-et-Loire, 9 avril 2016


 

MÂCON : 400 personnes dans la rue contre la loi Travail

300 personnes selon la police, 450 personnes selon les syndictas. Le cortège est parti de la place St-Pierre pour remonter jusqu’à la place de la Barre. La CGT et FO ont mené la manifestation. Très peu de jeunes et d’étudiants ont participé.

16-04-09 Manif loi travail1
Emmanuel Deschamp pour la CGT, et Christian Allaume pour FO, ont pris la parole en début de manifestation pour dénoncer les dérives qu’introduit selon eux la loi El Khomri. La CGT a repris les propos de Bernard Thibault tenus dans un entretien accordé au journal L’Humanité le 14 mars dernier : “12% de chômeurs sont indemnisés ! (…) Aujourd’hui, il y a un record du nombre de rupture conventionnelles, mais il y a aussi un record de chômage. Avec ce projet de loi, l’ampleur de l’offensive est significative. peu de réformes ont eu une telle “ambition”. Le projet touche pratiquement tous les domaines… et puis il y a la brutalité. Le gouvernement n’a absolument pas discuté avec les organisations syndicales. La méthode est en infraction totale avec la loi Larcher.”

“Les petites et moyennes entreprises, ajoutait FO, pourront licencier encore plus facilement : 1 seul trimestre de difficultés financières pour justifier le licenciment économique dans les entreprises de moins de 11 salariés, 2 trimestres pour les entreprises de 11 à 50, 3 trimestres de 5 à 300 salariés ! Là où, justement, la création de syndicats est la plus difficile ! (…)

Le cortège a fait une halte symbolique devant la Société Générale ainsi que place Genevès, devant la Chambre de Commerce et d’Industrie dont la gestion a été épinglée par la Chambre Régionale des Comptes, et dont l’ancien directeur a été condamné cette semaine pour prise illégale d’Intérêt, pas épargné par les slogans.

Les syndicats ont appelé à une nouvelle action le 28 avril.

Source : Mâcon infos, 9 avril 2016

,