Cluny : Exposition des peintures d’Hippolyte Kaboré

La nouvelle exposition du peintre Burkinabé Hippolyte Kaboré organisée par l’association “La Graine de Karpala” avec le soutien de RESF Mâcon-Cluny ouvrira ses portes dans 2 jours, le mardi 15 novembre.
kabore_cluny_macon_resf
Comme lors de l’exposition de Mâcon, et en accord avec Hippolyte, une grande partie des sommes récoltées reviendra à l’école de Karpala (école que le peintre construit dans son quartier de Karpala, banlieue de Ougadougou).

et aussi Soirée-veillée le samedi 19 novembre

À NOTER : Dans la même salle, en accompagnement de l’exposition, et au pied des tableaux d’Hyppolite Kaboré, une soirée-veillée organisée par RESF aura lieu le samedi 19 novembre à partir de 19h30.
Le thème : “Parcours de migrants : comprendre leurs histoires de vie”.

Au programme : petite restauration de 19h30 à 20h30 puis veillée juste après.

Durant la veillée :

– En lien avec les tableaux exposés, lecture de récits de vie de migrants, et de poèmes en lien avec leur voyage, les guerres dans leur pays, l’exil, etc… (Vous pouvez apporter vos textes ou poèmes si vous le souhaitez).

– Percussions de Bernard Rambaud.

Nous vous attendons nombreux et comptons sur vous pour partager l’info.


 

CLUNY – Exposition : Les peintures d’Hippolyte Kaboré ou l’effort de durer, tantôt dur, tantôt dansant, vont habiter l’espace Duruy

Et samedi prochain, le 19 au soir, une soirée de fête entre les toiles avec le Réseau Education Sans Frontières Mâcon-Cluny.

L’exposition d’Hippolyte Kaboré à la galerie mâconnaise l’Envoûtée cet été a connu un record de fréquentation. Pour vous remémorer ces souvenirs, ou pour au contraire rattraper ce que vous avez manqué, cliquez ici pour lire l’article qui y fut consacré, puis rendez-vous à l’espace Victor Duruy, place du marché, dès mardi après-midi, pour une semaine.

L’exposition à Cluny est organisée à nouveau par l’association La graine de Karpala, directement rattachée à Hippolyte Kaboré. Pour lire ce qui les unit, cliquez ici, c’est une histoire d’école, d’enfants, et d’hommes et de femmes qui préfèrent les ponts aux murs.

Samedi prochain, le 19 en soirée, ce sera le temps de la fête, le temps du partage, comme RESF Mâcon-Cluny sait le faire. Deux récits de vie, deux histoires, deux parcours : leurs difficultés, leurs embûches, leurs déchirements, leurs espoirs. Les arrivées en France, la galère administrative, puis le bout du tunnel, ou pas.

Soirée de poésie aussi : tous ceux qui souhaiteront en lire seront les bienvenus, les autres s’en nourriront en écoutant. Vous entendrez la voix d’Elsa Le Boudec, de l’association Mines de rien et compagnie. Bernard Rambaud, percussionniste qu’on ne présente plus, se chargera de la musique.
“Vous sourirez devant certaines toiles, leur humour vous touchera, pour peu que vous regardiez l’humanité de biais, avec une légère ironie et pas mal de tendresse. Vous saignerez un peu avec la mer rougie du sang de ceux qui sombrent en essayant de se réfugier. Vous vous poserez peut-être dans une des saisons, ou vous ferez un bout de route avec le hobo. Bref, vous vivrez ce que vous aurez à vivre.” (Mâcon infos, 31/7/2016)

Source : Mâcon infos, 13 novembre 2016