1er mai 2015 : Communiqués du PG et du PCF

Le chômage monte ? Mobilisons nous le 1er Mai !

Les chiffres du chômage en mars confirment une détérioration continue : plus de chômeurs sans aucune activité (3,5 millions), plus de chômeurs toutes catégories (5,6 millions), plus de chômeurs de moins de 25 ans, plus de seniors, plus de chômeurs longue durée… Tous les feux sont donc au rouge n’en déplaise à François Rebsamen qui voit une « phase d’amélioration de la tendance ». Ce misérable langage de communication technocratique ne peut cacher l’échec total de François Hollande et Manuel Valls. S’il n’y a de « reprise » que dans les rêves du chef de l’état, sa politique est, elle, un cauchemar bien réel pour tous les français. Cette politique a été battue dans les urnes lors des élections départementales, après le succès de la journée d’action du 9 avril il faut désormais la battre dans la rue. C’est pourquoi le PG appelle à manifester massivement derrière les syndicats le 1er mai contre la politique austéritaire du gouvernement.

Eric Coquerel, coordinateur politique du Parti de Gauche, 28 avril 2015

—————-

1er mai : Le PCF appelle à la mobilisation partout en France

En France, des dizaines de manifestations sont attendues à l’appel de la CGT, Solidaires, FSU et Unsa. Le PCF appelle tous les communistes à se mobiliser vendredi 1er mai, pour défendre les droits des travailleurs.

L’enjeu de cette journée est d’envoyer aux jeunes et aux privés d’emploi, ainsi qu’à toutes celles et ceux qui subissent précarité et chômage, un message d’espoir et de détermination. Augmentation des salaires et des pensions, égalité salariale, plus de droits aux salariés, telles sont les propositions et revendications qui seront portées pour sortir de la crise et revaloriser le travail. Elles sont les conditions du financement de la protection sociale pour garantir les droits à la santé et à la retraite. La nécessité d’une autre répartition des richesses résonnera dans notre pays mais aussi dans les rues de centaines de villes européennes.

La journée de solidarité internationale des travailleurs du 1er mai aura cette année une résonnance particulière en Europe. A l’appel de la Confédération européenne des syndicats (CES), partout sur le continent, les travailleurs iront manifester pour faire face aux politiques d’austérité et à leurs dégâts sociaux et économiques. Grèce, Espagne, Portugal, Irlande… Plus personne ne peut nier que le gouvernement grec est entré en résistance, avec le soutien du peuple, contre les choix de Bruxelles. Chaque jour la résistance est plus forte et l’exigence des peuples européens pour qu’une politique au service du progrès social s’affirme. C’est une Europe unie qui sera dans la rue le 1er mai pour porter la solidarité internationale et l’exigence d’un futur meilleur pour les générations à venir.

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, ainsi que de nombreux élu-e-s et militant-e-s communistes seront présents à la manifestation du 1er mai.

15h00 : départ de la Place de la République vers la Place de la Nation.

Un point du Front de gauche se tiendra devant le Bataclan, à l’angle des boulevards Voltaire et Richard Lenoir.

Source : PCF, 29 avril 2015

,