15 octobre 2016 : Action contre le CETA/TAFTA (Mâcon infos)

MÂCON : « LE TAFTA écarté, le CETA apparaît,

non au libre échange »

Le CETA est un accord de libre échange conclu entre l’Union européenne et le Canada, semblable à son grand frère le TAFTA : mêmes causes, mêmes effets. Des citoyens se mobilisaient hier contre une logique de grands profits qui s’exerce au détriments des populations.

Ce samedi 15 Octobre 2016, une action d’information a été menée par plusieurs organisations : ATTAC MACON qui est à l’origine, la CGT, CGT Retraité, La France Insoumise, le Parti Communiste et le Parti de Gauche dans plusieurs lieux de Mâcon (place du marché, la médiathèque et rue Sigorgne).16-10-15-tafta-marche1

Bon nombre de personnes se sont senties concernées car informées par les grands médias au point que les 320 cartes » OPERATION CETA PAS D’ACCORD » ont été distribuées dans la matinée et qu’un nouveau tirage a dû être fait pour l’après midi.

Cette action s’est faite en correspondance avec le Forum Solidarité car si cet accord est voté, ce passage « sera profitable aux multinationales et non aux citoyens, à l’image du TAFTA », expliquent les organisateurs.

Toutes ces organisations luttent contre contre le CETA qui est une menace pour la démocratie et les intérêts des populations : l’opacité des négociations menées dans les accords commerciaux et d’investissements comme cela a été le cas avec le TAFTA où 80% des entreprises canadiennes filiales américaines, donne la part belle aux intérêts exclusivement économiques.16-10-15-tafta-portail1

Qui est visé ?

– L’agriculture sacrifiée : mise à mal de l’agriculture paysanne par des fermes industrielles, par conséquent l’agriculture ne pourra pas survivre ! Vente de produits à un prix inférieur au prix de production des industriels de l’agroalimentaire par conséquent les agriculteurs paysans sont pillés. Et par voie de conséquence la qualité alimentaire est sacrifiée elle aussi. Une lutte contre les souverainetés alimentaires est lancée.

– Privatisation de la quasi totalité des services publiques à l’exceptions des corps de métiers de la gendarmerie, de la police et de l’armée.

– Le réchauffement climatique : aucune disposition obligatoire n’est faite alors qu’une décision a été votée lors de la COP 21 qui a eu lieu il ya a 10 mois à Paris ! Aucune mesure contraignante, selon les organisateurs «leur préoccupation première n’est pas le climat mais le pognon» (lire l’article 23 dans le projet CETA).
16-10-15-ceta_tafta_macon-infos5
Cette démarche avait deux objectifs :

– informer les citoyens,

– envoyer un courrier aux députés européens pour dire NON aux votes en nos noms.

Une cinquantaine de personnes était activement mobilisée au service de l’intérêt général sur Mâcon hier en début d’après midi.

Source : Sonia S., Mâcon infos, 16 novembre 2016

Photos : Attac-Mâcon

, ,